Fichier électoral, Parrainage, le nombre de députés... le PDS appelle à une grande manifestation

Mercredi 20 Avril 2022

A quelques mois des élections législatives prévues exactement le 31 juillet, Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), dénonce les pratiques du régime de Macky Sall, qui a diminué le nombre de députés sur la liste nationale. 

"Le Président Macky Sall et son camp ont encore utilisé leur majorité mécanique pour poser à l’Assemblée nationale un acte purement politicien en direction des élections législatives. En effet, la décision unilatérale du gouvernement de diminuer le nombre de députés sur la liste nationale n’est rien d’autre qu’un choix clair de rupture de consensus de plus à travers l’Assemblée nationale. Cette décision foule au pied le protocole additionnel de la CEDEAO qui interdit toute modification dans le processus électoral à six mois des élections sans un consensus acté par les parties prenantes", déplore le secrétariat du parti de Me Wade. 
 
Pour le PDS, le régime de Macky Sall toujours égal à lui-même, est resté maitre des fourberies et des combines dont le seul but reste une tentative indigne de rester au pouvoir en dehors de la volonté du peuple après s’être assuré une majorité à l’assemblée nationale".  "Il s’y ajoute la volonté affichée de ce régime en place d’empêcher près d’un million de jeunes de s’inscrire sur les listes électorales par l’utilisation de plusieurs filtres dont notamment, l’obtention préalable de la carte nationale d’identité et la courte période réservée aux inscriptions sur les listes", révèle l'ancien parti au pouvoir.


 
Le fichier électoral piégé?

Le PDS a évoqué la gestion du fichier électoral. "Le fichier électoral actuel pour lequel le gouvernement entretient le mystère. Jusque-là, son contenu demeure opaque et son accès toujours refusé aux partis de l’opposition" signale le PDS.
 
Le PDS exige immédiatement un véritable audit contradictoire du fichier électoral par l’ensemble des partis politiques et dénonce la dernière revue sommaire qui n’a été qu’une manœuvre de plus pour maintenir un fichier vicié et taillé sur mesure pour permettre au pouvoir en place de gagner les élections. "Par ailleurs, le PDS appelle tous les acteurs politiques à s’unir pour rejeter énergiquement le système de parrainage anti-démocratique imposé par le pouvoir en place en violation de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO n° ECW/CCJJUD/10/21 du 28 avril 2021."
 
Vers un boycott ?
A en croire le PDS,  les actes successifs du régime démontrent que les conditions pour des élections législatives, ouvertes libres et transparentes au mois de juillet ne sont pas réunies. "Par conséquent, à défaut de parvenir ensemble à des consensus autour de ces questions essentielles, le PDS appelle à une grande manifestation nationale afin de dénoncer et stopper les dérives diaboliques du régime en place".  La date de cette manifestation sera fixée après consultation de ses alliés et des partis de l’opposition.

 
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Fama Thioune et Adja Astou en toute complicité

Affaire Sweet Beauty Spa : La deuxième masseuse entendue par le doyen des juges

L’actrice Yakhara Gueye alias Ndeye Marie dans une superbe tenue

L’actrice Coumba de la série « Infidèles »

Emilie Fiorell : « j’ai été salie, humiliée par Mbaye Niang »

Homophobie dans le football : une absence d'Idrissa Gueye crée la polémique

Zeyna Ndour s'affiche dans une magnifique robe

PSG : Gana Gueye a refusé de jouer sous les couleurs LGBT


Flux RSS

Inscription à la newsletter