Exclusif.net, la vérité
Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Expulsion en Gambie: le communiqué du Cercle des Intellectuels et Universitaires du Mfdc

Mardi 22 Août 2017

Depuis quelques mois des actes violant les valeurs et principe de droits de l’homme, faisant apparaitre le régime de Barrow comme népotiste, témoignant de l’allégeance de Banjul au régime de Macky Sall, sont pose sans vergogne en Gambie.

Ainsi un acte discursif consistant à dire la Gambie appartiendrait aux Mandingues et que les Joola serait des étrangers a été pose. Le dernier en date de Ahmed May Fatty c’est celui pose sous influence du Halpular Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l´intérieur du Sénégal.

Ces actes ne sont pas dissociables de la nature népotiste, ethniciste du régime de Banjul et même de Macky Sall. Nous connaissons tous quelles sont les ethnies de la sous-région qui font preuve d’arrogance et d ethnicisme. Une fois qu’un des leurs accède au pouvoir, elles écrasent les autres au point de susciter le conflit arme. Bien des conflits qui éclatent sur le continent, sont en partie lie à cette pratique.
Les 69 expulsés sont tout simplement soupçonnés de lien avec le Mfdc, mais les autorités sénégalaises n’aiment pas expliquer leurs actes anti casamançais par le conflit qui sévit dans le pays des rizières. Or ils sont des citoyens de la CDEAO et le Sénégal prétend qu’il n’existe plus de conflit en Casamance.

Nous savons que le Sénégal et le régime de Barrow tentent souvent de tendre un piège ethno politique au Mfdc pour l’affaiblir et le faire apparaitre comme un mouvement joola. Le Mfdc et la Casamance en lutte savent bien rendre la réciproque le moment venu. Ils le feront sans dérive ethniciste, mais en ciblant le noyau de politicien qui prend en otage Barrow, en fabriquant les germes d’un conflit sous régional. Car aucun régime inféodé au Sénégal ne peut entacher les liens multiséculaires entre les peuples du Gabou. Un jour, ils prendront leur revanche.


Cette dénonciation s’adresse aussi aux forces de la CDEAO. Sous leurs yeux de telles pratiques sont en cours. Or, elles sont contraires aux chartes et conventions de la CDEAO. Ne pas les dénoncer signifie complicité, revient à les cautionner. Le monde vous regarde et les élites casamançaises décomplexées aussi. Rien ne nous empêche de saisir les tribunaux compétents sous régionaux ou internationaux pour actes tribalistes et pour apologie de la discrimination de citoyens sur la base de leur appartenance ethnique.
                                                       Fait en Europe le 21- 08- 2017
Le Cercle des Intellectuels et Universitaires du Mfdc 
.