Eugène N'diaye DG de la société "la Casamançaise” : « l'eau minérale a baissé de 20 à 30% grâce à nous »

Dimanche 17 Septembre 2017

Dans une de nos éditions, nous nous sommes interrogés sur la cherté de l'eau minérale "la Casamançaise" dans les régions Sud du pays, alors que le brut vient de cette contrée. Le directeur de cette société, Eugène Ndiaye a répondu à nos interrogations d’une manière sereine et responsable.​

L’eau minérale "la Casamançaise", de 10 litres se vend 1100 F dans certains départements de la Casamance et voire 1200 F dans d'autres localités de la partie méridionale du pays, alors qu’elle se vend à 1 000 F dans la capitale. Un paradoxe pour certains. Mais pour le Directeur général de l’eau minérale "la Casamançaise", Eugene Ndiaye, « cette information est erronée ».   « Nous vendons plutôt moins cher dans les régions du Sud. La bouteille de 10 litres coûte 1 000 F Cfa moins cher que les autres. Celle de 1,5 L se vend à 350 F Cfa. Les prix de Dakar sont appliqués à Ziguinchor », a-t-il rectifié.

Et de poursuivre : « depuis l’arrivée de l’eau minérale "la Casamançaise", l’eau a baissé de 20 à 30 %, grâce à l’eau minérale "la Casamançaise". Alors qu’avant, l’eau minérale était un luxe. La bouteille de 1,5 L se vendait à 500F et 10 L à 1250 F CFA ».  
 

L'enclavement de la région
Le Directeur de l’eau minérale "la Casamançaise", Eugène Ndiaye explique également les efforts consentis par son entreprise pour satisfaire les populations du Sud, eût égard à l'enclavement. « Le produit brut, nous le prenons à Djimbéring et faisons 900 Km pour rejoindre Dakar. Une fois traitée, et mise dans les bouteilles, nous payons encore chaque bouteille 250 F Cfa pour le transport des bouteilles vers les régions du Sud », a-t-il révélé au téléphone avec exclusif.net.

Installée une entreprise à Ziguinchor, est un risque voire même suicidaire, car selon plusieurs économistes, le coup de revenu est très faible en Casamance. Eugene Ndiaye signale aussi que malgré les charges, « tous nos travailleurs ont un contrat de travail. J’ai plus de charges que de bénéfices. Et en moins de 14 mois d’existence, nous sommes deuxièmes derrière la société Kirene en matière de qualité et de service ».
Dans ce cas, la meilleure solution, selon plusieurs observateurs de la crise Casamançaise, est d’accorder une amnistie fiscale aux entreprises installées au Sud du pays pour encourager les investisseurs.



AUTRES INFOS

Anniversaire: le président Macky Sall fête ses 55 ans aujourd’hui !

Voici l’imam qui a été égorgé par son fils

Woré Sarr recadre Abou Lahad Sadaga : « Vous êtes impoli, mal élévé et discourtois»

Le Président de la République Macky Sall dans le pavillon présidentiel de l'AIBD

Ces spécialistes de la santé mentale qui diagnostiquent Donald Trump

Gambie : le renouveau du tourisme un an après Jammeh



Me Abdoulaye Wade : « Pourquoi j’ai donné au plus grand Aéroport moderne du Sénégal le nom de Blaise Diagne.»

Blague de Macron et départ du président burkinabè: «pause technique» ou «incident diplomatique» ?

Macron aux africains: «Vous ne devez qu'une chose pour les soldats français : les applaudir»

Réactions en Afrique sur les réseaux sociaux après le discours d'Emmanuel Macron

Vidéo: Macron humilie le président Burkinabé et ses étudiants "Vous m'avez parlé comme si j'étais le Président du Faso"

Vidéo: Touba met en garde les polémistes, insulteurs et activistes

SAMEDI: Khalifa Ababacar Sall le jour de son jour