Menu



Exclusif.net



Doudou Ka, DG de l'AIBD : "Cet aéroport sera le premier hub de la sous-région en 2035"

Dimanche 14 Mars 2021

Devant le Jury du dimanche, Doudou Ka, Directeur général de l’aéroport international Blaise Diagne, dévoile ses nouveaux défis à relever.  Ce, pour atteindre l’ambition du Plan Sénégal Emergent et faire de cet aéroport le premier hub de la sous-région.


Dans cette émission il a annoncé, avec assurance, que l’AIBD sera le premier hub de la sous-région en 2035. « Nous sommes aujourd’hui concurrencés par Accra, Abidjan et Casablanca qui ont, tous les trois, l’ambition que leur aéroport soit le premier hub de la sous-région », a indiqué Doudou Ka, invité du Jury du dimanche. Qui, dès son arrivée, a mis en place le plan stratégique pour faire face à cette concurrence afin d’atteindre cet objectif. Il rassure que ce plan sera mis en œuvre dès la semaine prochaine. Ce plan est bâti autour de quatre piliers de 12 objectifs et de 21 projets phares.

Selon lui, le premier pilier sera la génération de trafic. Estimant qu’on ne peut pas avoir de hub aérien sans une compagnie aérienne nationale, il annonce que leur stratégie c’est d’accompagner Air Sénégal à devenir une compagnie forte et à mettre les conditions d’aménagement pour avoir beaucoup plus de passagers en transit. Le deuxième pilier est l’espérance client avec deux objectifs que sont la facilitation du parcours du passager et la digitalisation des services aéronautiques. Le troisième pilier, c’est l’accessibilité et la connectivité de l’aéroport international Blaise Diagne. Le quatrième pilier c’est la diversification des activités aéroportuaires. « On est en train de mettre en place un plan d’urbanisme détaillé parce que pendant la crise plusieurs aéroports ont été impactés. Les seuls aéroports qui sont sortis sont Singapour et Dubaï. Ce sont des aéroports qui ont maîtrisé le foncier autour de l’aéroport avec des développements d’Hôtels, de centres commerciaux, activités industrielles. Et cela est passé par anticipation de la maîtrise foncière », a expliqué Doudou Ka.

Avant d’ajouter : « le Sénégal présente dans son trafic 7% de transport transit. C’est encore faible. Donc, on a encore du chemin à faire. Nous sommes aujourd’hui dans les mêmes proportions que nos concurrents. Abidjan, c’est 5%, Accra, c’est 6%. Donc, nous présentons des avantages en termes de coûts de transferts au Sénégal plus compétitifs que les autres pays ».

 
La Redaction



AUTRES INFOS

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

"L’hôpital régional de Ziguinchor un mouroir" en activité

Emeutes : Le Frapp rencontre les familles des victimes de Bignona

Décès du rappeur DMX

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche