Exclusif.net, la vérité

Cheikh Mbacke Bara Doly, l’obsession tragi-comique d’un iznogood local


Rédigé le Jeudi 27 Avril 2017 à 00:56



 
La méchanceté est une des manifestations les plus flagrantes de l’indigence intellectuelle dont les jaloux font montre, quand, obsédés par leur désir de grandeur, ils veulent s’élever au dessus de miasmes morbides de leur existence vide de sens.

Cheikh Mbacké Bara Doly est un jaloux, un envieux engoncé dans une quête obsessionnelle d’une élévation pour afficher un prestige que le sort lui a refusé, et qu’il veut coûte que coûte obtenir, par la politique.

Rien de mal, pourrait-on dire.
Mais le malheur en est que cet homme est si fortement attaché à son désir monomaniaque de revendiquer un leadership fusse t’il illégitime qu’il est prêt à s’attaquer aux honnêtes gens qui ne sont ni de sa classe, ni de sa catégorie, car plus représentatifs, et ayant fait les preuves de leur popularité à travers le plébiscite de leur candidature par les populations qui leur ont toujours fait confiance, en votant pour eux.

Un sage avait dit fort à propos que « comparaison n’était pas raison ». Simplement, quelquefois elle est nécessaire. La différence entre Serigne Fallou Mbacké et Cheikh Mbacké Bara Dolly  est si flagrante que l’évidence de son affirmation est une lapalissade pléonastique.
Tenter d’usurper le poste de leader du PDS à Touba, après avoir décrété urbi et orbi que Serigne Fallou Mbacké a quitté ce parti est une fanfaronnade pétaradante qui fait rire tellement elle est saugrenue.


Serigne Fallou Mbacké est lié au PDS depuis la naissance de ce parti. Nul n’ignore que sa création aura été inspirée à  Me Abdoulaye Wade par Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma. Son soutien matériel, financier et moral n’a jamais fait défaut à Me Wade.

Serigne Fallou Mbacké militant légitime du PDS continue de  faire vivre ce compagnonnage, comme il a tout le temps contribué à son  succès et à son rayonnement, en remportant pour son parti des victoires prestigieuses et capitales qui auront participé à asseoir pendant longtemps le leadership du PDS dans la région de Diourbel.


Il est important de clarifier que Serigne Fallou Mbacké ne doit rien à Me Wade. Il n’a jamais occupé de poste nominatif durant sa présidence. Tous ses mandats, jusqu’à celui actuel de président de conseil départemental, ont été des mandats électifs.
Sous son leadership éclairé et reconnu à l’unanimité, le     PDS s’est définitivement installé dans le cœur du Baol.


Après Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma, inutile de rappeler ici quelle a été la qualité exceptionnelle des relations entre Me Wade et son père, Serigne Mbacké Mohamed, dont l’intervention salutaire en 2001 aura sauvé le mandat de député du père de Cheikh Mbacké Bara Dolly, menacé en son temps  par Idrissa Seck  de ne plus être reconduit sur les listes de candidature aux législatives à l’époque. ET pourtant, en 2012, son père n’hésitera pas à rejoindre le Bokk guiss guiss de Pape Diop, abandonnant le navire PDS au plus dur de la bataille, juste après la perte du pouvoir.


Cheikh Mbacké Bara Dolly a sans doute joué un lugubre rôle dans la perte du pouvoir, lui qui en voulut si haineusement  à Me Wade qu’il sera le premier soi disant responsable politique à Touba à organiser des séances de récitals de coran et de khassaïdes pour que notre leader perde le pouvoir ! C’est que «  les cons ça ose tout, et c’est même à ça qu’on les reconnaît » !
Il a eu le toupet de soutenir Idrissa Seck en 2008, contre Me Wade. Il n’a en fait jamais occupé un poste de responsabilité au PDS, et ce n’est certainement pas sa position de tête de liste proportionnelle aux locales et son poste de vice président du Conseil départemental qui pourraient lui conférer une légitimité quelconque, car c’est la réalité du terrain qui détermine les positons au sein du parti, et sur ce point Cheikh Mbacké Bra Dolly a toujours compté pour du menu fretin, à Touba.

Aujourd’hui qu’il croit que Serigne Fallou Mbacké a déserté le PDS, cet Iznogood local véritable huberlulu  tropical croit son heure de gloire arrivée. C’est loin d’être le cas. Surtout que Serigne Fallou Mbacké n’est pas un homme qu’on remplace. On lui succède. Et nous n’en sommes pas à ce point, pour l’instant.
Bathie SOGUE
SG UJTL TOUBA



Facebook

Vidéo: Ndella Madior Diouf traite l'impuissance sexuelle chez les hommes

Décès du ministre Moctar Kébé à Kolda: Mameboye Diao est allé présenter ses condoléances

Ziguinchor: Alioune Badara Ndiaye Président du mouvement "Aŕr sa rèw" a perdu sa maman

Ziguinchor: L'association "Djimbéring agro Bussiness" forme 24 entrepreneurs

08 ans après la mort de Kadhafi, l’enfer règne en Libye: Plusieurs pays menacés

Ziguinchor: inauguration du nouveau siège de la ligue de basket-ball

Ziguinchor en deuil ! Abdoul Aziz Ndiaye est décédé

Mame Diarra Mbaye enflamme la toile avec ses nouveaux clichés

Ndella Madior sur la réaction de sa fille: «Elle n'aurait pas dû faire ce commentaire...»

La basketteuse portée disparue à Pikine: La police doute sur la thèse de l'enlèvement