Menu



Exclusif.net



Chef de l'opposition : Thierno Bocoum désigne le leader de...

Lundi 22 Mars 2021

Puisque Idrissa Seck, arrivé deuxième lors de la dernière présidentielle, a rejoint la majorité présidentielle, le poste de chef de l’opposition revient de droit à Ousmane Sonko. C’est la position de Thierno Bocoum qui recevait avant-hier le leader du Pastef. Ce dernier s’est également rendu chez Serigne Mansour Sy Djamil.

Aux yeux du leader du mouvement Alliance Générationnelle pour les Intérêts de la République (AGIR),Ousmane Sonko estle chef de l’opposition. Thierno Bocoum a exprimé sa position en recevant avant-hier le leader du Pastef. Le Sénégal étant dans un régime présidentiel, explique le président du mouvement Agir, c’est le suffrage universel issu de l’élection présidentielle qui détermine le chef de l’opposition. «Quand on a un chef de l’Etat d’un côté, le deuxième doit être le chef de l’opposition.

Maintenant, dans la mesure où celui qui est arrivé deuxième lors de la Présidentielle de 2019 a rallié le camp de celui qui est arrivé en première position, il est donc évident que celui qui est arrivé en troisième position doit jouer le rôle de chef de l’opposition», tranche Thierno Bocoum. Ce dernier ne redoute, cependant, pas que sa position soit en contradiction avec celle de beaucoup responsables de l’opposition. «Si l’opposition doit se retrouver autour des principes, on doit pouvoir identifier parmi ces principes la pluralité démocratique. Même dans les démocraties balbutiantes, on doit renforcer le chef de l’opposition, parce que c’est un statut qui fait vivre la démocratie. Par conséquent, ce chef de l’opposition ne devrait pas être victime de toutes sortes de problèmes», souligne l’ancien député de Rewmi.

 Seulement, sa position n’est pas partagée par Ousmane Sonko qui estime que le poste de chef de l’opposition doit être déterminé au niveau de l’Assemblée nationale. «Après une élection présidentielle, il n’y a qu’un vainqueur. Contrairement aux élections législatives qui consacrent une majorité et une minorité dans laquelle la liste qui engrange le plus de députés va former un groupe parlementaire au sein de l’hémicycle», souligne le leader du Pastef.

L'AS
La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche