Menu

Cameroun : le Trésor public réclame de l’argent à Eto’o !

Mardi 8 Août 2023

La Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot ), présidée par Samuel Eto'o, a eu recours à crédit auprès de l'État pour financer la participation de l'équipe nationale à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Un remboursement est exigé.

L'État avait alors déboursé une somme conséquente, à la fois sous forme de subvention et de prêt, pour soutenir la campagne qatarie. Plus précisément, un montant de 2 732 110 821 Francs CFA d'argent public avait été prêté à la Fecafoot. L'objectif était que cette somme soit remboursée dès que la FIFA verserait les montants dus pour la participation de l'équipe camerounaise à la Coupe du monde.

La participation du Cameroun à la Coupe du Monde 2022 s'était soldée par une sortie en phase de groupes, avec une récompense de 9 millions de dollars prévue pour l'équipe nationale, soit environ 5 375 913 400 FCFA. Cela signifiait que Samuel Eto'o, en tant que président de la Fécafoot, était à partir de ce moment responsable de rembourser plus de la moitié de ces fonds à l'État du Cameroun pour régler la dette. Or, cela n'a toujours pas été fait et le ministère des Finances a fait savoir qu'il commence à s'impatienter via une lettre envoyée à Eto'o et la Fecafoot.


Une impasse ?
La question qui se pose maintenant est de savoir comment la Fecafoot va rembourser cette dette. La fédération rencontre actuellement des problèmes de liquidités, avec des difficultés de paiement envers les clubs, les arbitres, les hôteliers et d'autres fournisseurs. Même le contrat avec l'équipementier One All Sports, sur lequel Samuel Eto'o avait mis de grands espoirs, ne semble pas rapporter autant que prévu.

La situation financière de la Fecafoot semble donc précaire, avec des dettes non seulement envers l'État mais aussi envers plusieurs clubs qui n'ont pas encore reçu leurs paiements. La fédération semble toutefois avoir adopté une position ferme envers les clubs en défaut de paiement malgré ses propres difficultés financières.

Cette affaire souligne les défis financiers auxquels peuvent être confrontées les fédérations sportives nationales et les conséquences potentielles d'une gestion financière peu solide. La situation de la Fecafoot met en évidence l'importance de la transparence et de la responsabilité dans la gestion des fonds publics alloués au sport et à d'autres domaines.

Afrik.com
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 18 Avril 2024 (wolof)

Le scandale de Rio : Une femme tente de manipuler son oncle décédé pour de l'argent

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mercredi 17 Avril 2024 (wolof)

Evan Ndicka de l'AS Roma : Aucune pathologie cardiaque, mais un traumatisme thoracique

Mamy Sora, "Top Modèle et Femme Authentique"

Diomaye à Tivaoune : les nouvelles images...

Diomaye chez le Khalif Général des Mourides : Les nouvelles images

Sénégal : l'aéroport international de Cap-Skirring certifié

Une tonne de cocaïne saisie à Kidira : l'OCRTIS hérite de l’enquête

Parti Rewmi : Un grand responsable quitte Idy


Flux RSS

Inscription à la newsletter