Menu




Burkina: un mouvement de la société civile demande le retour de Blaise Compaoré

Samedi 20 Mai 2017



Une organisation de la société civile dénommée « Mouvement citoyen pour le retour de Blaise Compaoré en terre natale» (MCRBC-TN) est née au Burkina Faso. Ce regroupement de jeunes, qui s’est présenté à la presse ce 20 mai 2017 à Ouagadougou, se dit mû par la volonté de la « restauration d’un homme, un compatriote qui a été victime d’une situation catastrophique ».

 « Nous l’avons humilié (…) nous avons voulu qu’il s’en aille et il ne s’y est pas opposé», a expliqué Kader Sawadogo, porte-parole du mouvement. Tout cela témoigne  selon lui du sens patriotique de Blaise Compaoré.

Voilà pourquoi le MCRBC-TN entend travailler à la réconciliation entre l’ancien Chef d’Etat, exilé en Côte d’Ivoire depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014,  et ses compatriotes, à la reconnaissance de ses œuvres dans le développement du Burkina et enfin à son retour « dans sa patrie pour y vivre et mourir en paix » et aussi pour profiter de son « expérience ».

Blaise Compaoré est  cependant cité dans de nombreux dossiers judiciaires. Sur ce point, le mouvement n’a pas souhaité se prononcer. Mais  «si la Justice doit l’entendre, il doit  se rendre », ajoute Wangraoua Mahamadi, secrétaire général du MCRBC-TN.

Ce regroupement de citoyens qui se dit apolitique n’est pas encore reconnu sur le plan juridique. Ce n’est pas un frein à l’action du mouvement car, explique Wangraoua Mahamadi,  « en tant que citoyens libres, nous avons pensé que nous pouvons agir et nous faire  entendre par rapport  à une situation en attendant de faire des démarches pour être reconnus sur le plan juridique ».  

Dans sa marche pour le retour de l’ancien président, le MCRBC-TN prévoit des rencontres avec les autorités burkinabè et ivoiriennes, avec la famille et les proches de Blaise Compaoré et une campagne de sensibilisation pour la réconciliation de l’ex-président avec la population.

Irmine KINDA

Burkina24







Inscription à la newsletter

TV& RADIOS

Zodwa Wabantu: « Si un homme ne dort pas après avoir fait l’amour croyez-moi, vous avez échoué en tant que femme »

L'adjointe au maire Diénéba Dabo: «Si on veut que l'émigration clandestine cesse, il faut donner aux gens les raisons de rester »

Idrissa Seck révèle son "deal" avec Macky: "En route pour 2035 et au-delà"

Pr Moussa Baldé sur le prix du KG d'arachide fixé à 250 FCFA:" Le président Sall vient de monter, qu'il faut d'abord l'émergence du monde rural..."

Une nouvelle vidéo: Le fils d'IBK se fait masser par des pro&tituées