Menu

Boubou Cissé, Ancien Premier Ministre Malien : ”Depuis la chute d’IBK, le pays peine à se stabiliser”

Vendredi 2 Décembre 2022

Depuis son compte Linkedin, Dr Boubou Cissé, ancien Premier Ministre du défunt Président, Ibrahim Boubacar Keita s’est exprimé sur la situation actuelle du Mali. Selon lui, depuis la chute d’IBK en août 2020, le pays peine à se stabiliser. Lisez l’intégralité de sA décélaration .

"Soyons objectifs, le Mali est rentré dans une phase d’instabilité car notre gouvernance a déçu. L’heure du bilan des années IBK viendra, mais reconnaissons que nous n’avons pas suffisamment compris les aspirations de nos concitoyens et que nous avons commis des erreurs. La classe politique traditionnelle a échoué, nous avons échoué.C’est pourquoi le coup d’Etat d’août 2020, a suscité de l’espoir auprès d’une certaine partie de la population, bien qu’un coup d’Etat soit rarement la solution. Malheureusement, plus de deux ans après, la plupart des observateurs constatent que cet espoir s’est évanoui. Avec une économie en berne et une hausse des prix sans égal, le Mali est en voie de paupérisation accélérée. La violence et l’insécurité ont atteint des niveaux inégalés, la gabegie financière bat des records, et la crise de valeurs s’est encore accentuée. Et tout cela, nos populations le voient et le vivent au quotidien.


C’est une nouvelle occasion manquée car les autorités actuelles passent plus de temps à intimider les acteurs politiques maliens, combattre ou chercher à mettre au pas tous ceux qui expriment une opinion divergente ou émettent des critiques, à monter les uns contre les autres et à provoquer les voisins et partenaires du Mali, qu’à régler les problèmes des Maliens.


Je le regrette profondément, car défendre les intérêts du peuple malien, ce n’est pas défier le monde entier. Défendre le Mali c’est trouver une voix d’équilibre entre les aspirations profondes de notre peuple, certaines réalités de notre société, et la situation géopolitique du Mali. Nous devons faire évoluer les choses à notre avantage, parler aux autres nations d’égal à égal, non pas à travers l’invective et en créant des tensions inutiles, mais en posant des actes concrets qui crédibilisent l’action des autorités et renforcent la confiance, d’une part entre l’Etat malien et ses citoyens, et d’autres part, avec la communauté internationale."
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

France : une grande manifestation pour "dénoncer le putsch constitutionnel" de Macky Sall (images)

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 24 Février 2024 (wolof)

Meilleurs joueurs : vers la mise en place d'une commission technique

Allemagne: le Parlement légalise le cannabis récréatif...

Djonewar : Formation en Saponification et Javellisation au profit de la fédération FELOGIE

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 23 Février 2024 (wolof)

Le Réveil Quotidien du Samedi 24 février 2024

"Je ressens beaucoup de tristesse envers les personnes rancunières" (Halima Gadji)

Le Réveil Quotidien du Jeudi 22 février 2024

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 22 Février 2024 (wolof)


Flux RSS

Inscription à la newsletter