Menu






Barthelemy défie le régime de l'APR et appelle à la résistance dès mercredi prochain

Lundi 6 Juin 2022

Depuis l’étranger où il se trouve présentement pour rencontrer la diaspora sénégalaise, le maire de la ville de Dakar s’est arraché quelques mots du cœur pour réagir à l’invalidation de la liste nationale de la coalition Yewwi Askan Wi. Barthelemy Dias a appelé les militants et sympathisants de cette coalition de l’opposition à se mobiliser dès la marche de mercredi prochain pour faire face aux manœuvres du leader de la coalition Benno Bokk Yakkar (Bby), Macky Sall.


 
C’est un discours va-t-en-guerre. Celui prononcé cet après-midi par le premier magistrat de la ville de Dakar devant des sénégalais de la diaspora. « Quand je me suis réveillé ce matin (dimanche), on m’a appelé au téléphone pour m’informer du rejet des listes. Je leur ai rétorqué que rien n’a été rejeté. Ils (Ndlr : responsables du pouvoir) se gourrent tout simplement. Si vous le comprenez ainsi, la victoire est devant nous« , a d’emblée déclaré Barthelemy Dias.

Macky Sall dans la provocation

Selon le maire de Dakar, Macky Sall fait dans la provocation. « S’il n’y a pas de résistance, il avance. S’il y a résistance, il s’arrête. En mars dernier, il avait préparé quelque chose au Sénégal. Mais dès qu’il s’est heurté à la résistance – des sénégalais -, il a reculé. Pour ces élections – législatives – tout est entre les mains des Sénégalais. Il ne faut pas qu’ils se trompent : le problème n’est pas les législatives ni la députation. Mais il (Ndlr : Macky Sall) sait que le résultat de la coalition Yewwi-Wallu est la cohabitation« , a notamment détaillé l’édile de la capitale sénégalaise.



Appel lancé à la diaspora pour envahir les consulats
Barthelemy Dias a annoncé son retour à Dakar dès mercredi prochain pour, dit-il, prendre part à la mobilisation de la « grande coalition de l’opposition ». « Le message que je voudrais lancé à la diaspora est que vous n’êtes pas la quinzième région du Sénégal parce que c’est un slogan qu’on chante, mais parce que c’est une réalité […] Nous vous demandons de faire en sorte que, mercredi prochain, vous ayez une personne qui vous représente à Dakar. Que ce soit un voisin, un ami, un membre de votre famille; que chaque sénégalais et sénégalaise de la diaspora accepte de demander à un sénégalais au Sénégal d’aller le représenter à cette manifestation« , a-t-il martelé. Non sans inviter cette diaspora, partout où elle se trouve dans le monde, « d’envahir les consulats.« 


A en croire, M. Dias, mercredi, commencera le début d’une lutte contre le troisième mandat au Sénégal. « C’est un combat de longue haleine. Il ne durera pas des jours, des semaines, des mois. Ce combat démarrera ce mercredi. Mais il continuera jusqu’au départ du président Macky Sall […]« , a-t-il insisté.

senego
R

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Août 2022 - 22:47 POUR QUE NUL NE L’IGNORE



AUTRES INFOS

KOLDA : La mairie met à la disposition des artistes un studio d'enregistrement

Mariage Fama et Edou : La réaction de Ya Awa Rassoul

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Immigration clandestine : 13 étudiants de l’IAM disparaissent à Toulouse

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"


Flux RSS

Inscription à la newsletter