Menu




Aliou Sall en difficulté : «Je me suis peut-être trompé »

Mardi 2 Mai 2017

Aliou Sall en difficulté : «Je me suis peut-être trompé »
Les réactions qui ont suivi la déclaration de maintien de sa candidature, samedi dernier, ont poussé Aliou Sall a reprécisé sa pensée. Lors d’une rencontre avec les personnes du 3e âge, dimanche, a soutenu qu’il n’est pas prêt à défier son frère, contrairement à ce que beaucoup pensent. « Certains ont dit que j’ai défié Macky Sall. Jamais au plus grand jamais, je ne défierai un président de la République, a fortiori s’il s’agit de mon propre frère.
Je me suis peut-être trompé en disant ce que je n’ai pas voulu dire, mais sachez que le Président Macky Sall est mon kilifa (autorité) et quand j’ai besoin de prières, c’est vers lui que je me tourne », souligne-t-il. Et d’expliquer : « J’ai voulu me plier à sa volonté de retirer ma candidature, mais la base ne l’a pas entendu de cette oreille. Je vais encore solliciter l’arbitrage du Président Macky Sall, mais sachez que même si je en suis pas candidat, je me donnerai corps et âme pour que la liste de Benno Bokk Yaakar sorte victorieuse des élections législatives. Car, encore une fois, le véritable enjeu des élections, c’est de faire de sorte que le Président puisse disposer d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale ».
Pour rappel, Aliou Sall qui avait décidé de retirer sa candidature est revenu sur sa décision. Lors d’une rencontre de la Convergence nationale des cadres républicains, il n’a pas hésité à dénoncer les « faucons du palais qui travailleraient l’oreille de Macky Sall » afin qu’il ne soit pas président.





Inscription à la newsletter

TV& RADIOS

Rapatriement massif de migrants clandestins: L'Espagne et le Sénégal signent des accords

Vidéo: Titi fait pleurer Alima Dionne de Sen Tv le jour de son anniversaire

Benoit Sambou assène ses vérités: "Les populations sont fatiguées des discours creux et des promesses sans lendemain..." (REGARDEZ)

Corine Augustine N'deye déplore :"Il y a trop de discrimination dans les concours au Sénégal"

Me Wade: "Vendre des licences de pêches à n'importe qui pour toucher 50 ou 120 millions de commission, c'est scandaleux " (REGARDEZ)