ARABIE SAOUDITE : Nouvelles exécutions, 100 depuis le début de l'année

Vendredi 18 Mars 2022

L'Arabie saoudite a exécuté jeudi quatre condamnés à mort, malgré de récentes critiques internationales, portant à 100 le nombre total d'exécutions dans le royaume depuis début 2022, un bilan déjà supérieur à celui de l'ensemble de l'année précédente.

La riche monarchie du Golfe, un des pays pratiquant le plus la peine capitale, est régulièrement pointée du doigt par les ONG qui l'accusent de violer les droits humains et d'avoir un système judiciaire défaillant.

Deux ressortissants indonésiens et deux citoyens saoudiens, condamnés dans des affaires distinctes de meurtre ou de viol, ont été exécutés jeudi, a annoncé le ministère de l'Intérieur, cité par l'agence de presse officielle saoudienne SPA.

Trois autres détenus ont été exécutés la veille et samedi, l'Arabie saoudite a exécuté 81 personnes accusées de terrorisme, un record pour une seule journée.

Au total, 100 personnes ont été exécutées dans le pays depuis le début de l'année, contre 69 pour l'ensemble de 2021, selon un décompte de l'AFP. L'homicide, le viol, les attaques à main armée, la sorcellerie, l'adultère, la sodomie, l'homosexualité et l'apostasie sont passibles de la peine capitale dans le pays.

La Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a appelé lundi Riyad à mettre fin aux exécutions et à déclarer un moratoire sur la peine de mort. De son côté, l'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch avait dénoncé une "démonstration brutale" du "régime autocratique" saoudien.

En visite en Arabie saoudite mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a pour sa part "soulevé les inquiétudes du Royaume-Uni concernant les droits humains", selon un communiqué de ses services.

Depuis que Mohammad ben Salmane est devenu prince héritier en 2017, le pouvoir saoudien a considérablement renforcé la répression contre la société civile, que ce soit des opposants politiques ou des militants féministes.

 (AFP)
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter