Menu





Y'en a Marre : Un mouvement aux antipodes ! (Par Adama Diaw )

Vendredi 18 Août 2017


On est loin de l’époque ou des jeunes soucieux du devenir du senegal se battaient contre un regime autoritaire, prés de cinq ans ont passé et là ces derniers essayent de s’agripper à des restes qu’ils ont eux-memes dégustés au profit des populations.
Comment peut-on faire confiance à un pseudo mouvement contestataire qui n’a plus sa crédibilité encore moins sa légitimité aux yeux des citoyens lamda ?
C’est simple comme réponse, les Senegalais ont eu marre d’etre les bouc-émissaires d’un groupement d’individus qui ne sont dans le front que pour des interets crypto-personnels.

Entre faux espoir et manque de citoyenneté, Y en a Marre n’est plus ce symbole de jeunes déterminés à lutter pour la transparence au péril de leurs vies.
Avec le régime de Macky Sall, on a vu le vrai visage de ce mouvement qui a fait un virage à 360° mais pourquoi ? Comment ?
La quête du profit est loin d’être anodine dans cette rupture des relations, on a tous été témoins de leur implication dans l’affaire Lamine Diack et de leur rôle dans les électionsprésidentiellesafin de déstabiliser le maximum le pouvoir public.
A la dérive, ce mouvement a cherché en vain à récupérer l’opinion publique sur leurs vraies valeurs patriotes et pire il berce dans la manipulation et le chantage, deux choses antirépublicaines si je ne m’abuse.

A quoi joue Y en a Marre et sur quelles bases peuvent-ils crier au scandale lors des dernièresélectionslégislatives remportées par la coalition Benno Bokk Yaakar ?
Non mes chers les senegalais ont compris votre jeu de dupe et vous ont mis dans les tiroirs du passé, à l’heure ou une nouvelle dynamique est lancée par une jeunesse consciente qui se voit enfin sur les contours du Plan Sénégal Emergent, il n’est place pour vous et votre hypocrisie dans cette société nouvelle.

Doit-on en rire ou désespérer de votre situation je ne saurais dire, une chose reste clair, le Sénégal est sur les rails de l’émergence et n’acceptera point d’être manipulé ni de bercer dans les polémiques de bas étage.
La transparence des élections législatives confirmée par les observateurs internationaux me donne une entière satisfaction quant à la capacité de nos autorités à organiser des échéances électorales aussi importantes.

De ma part c’est un sentiment de dépit quand j’entends parler d’une plainte de Y en a Marre alors que ces derniers étaient absents le jour des élections je mets juste un LOL.
Avancer, voilà un mot qui nous incombe et il est temps de passer à autre chose afin d’aider le Président Macky Sall et son gouvernement à continuer à mettre leur politique de développement sectoriels afin de voir le Sénégal dans le sommet des pays en voie de croissance.

Y en a Marre sera mon dernier mot comme un euphémisme je vous invite à vous lancer dans les vrais débats d’idées et à sillonner le Sénégal afin de voir les réalisations concrètes du PSE et comment la seule volonté d’un Homme d’état a transformé des milliers de vies dans le but de donner aux populations une meilleure condition sociale.

Adama Diaw (Diaw Fara)

Membre de la Cojer Nationale 
Mail. diawfara85@gmail.com
La Redaction




AUTRES INFOS

Le Comité "ALLEZ CASA" chez le Ministre d'État, Benoît Sambou

Regardez la promenade Ousmane Sonko avant de se rendre chez son ...

Enquête sur le monoxyde de carbone, un tueur silencieux enfoui dans les "Ande"

Habib Diabang : "Je suis le seul à pouvoir vaincre le coronavirus..."

Serigne Modou Bousso DIENG chez SONKO : On veut nous faire croire qu'il y a une justice au Sénégal..."

Le "Prophète Issa" est le fils d’une haute autorité

Tentative de piratage du site PressAfrik : Appel condamne et tire la sonnette d’alarme

TV& RADIOS

Ousmane Sonko se rend chez son coiffeur

Amadou Ahmed Ndir du PDS : "On doit tourner la page de Karim Wade pour aller... "

Chantier du marché Tilène de Ziguinchor : Les instructions de Assome Aminata Diatta

Pape Ndiaye: "Un chargé de mission à la Présidence de la république a vi0lé et engrossé une mineure. L'enquete bloquée..."

Clédor Sène dément son arrestation: " Je suis chez moi...Il est temps de faire face à Macky Sall...Son régime a perdu sa sérénité"

Le Khalif général de Médina Souané : "Dans cette affaire, Sonko sortira gagnant car elle s'est basée sur un mensonge"

Dame Mbodji massacre Elhadji Diouf : "En tant que violeur, tu es mal placé pour défendre Adji Sarr..."




Inscription à la newsletter
Recherche