Menu

Usurpation de Fonction : L’Ordre National des Experts du Sénégal met en garde

Lundi 10 Juin 2024

 L’Ordre National des Experts du Sénégal (ONES) a récemment organisé une séance de formation destinée aux journalistes. Cette initiative vise à sensibiliser les participants sur le fonctionnement de l'ONES, ses domaines de compétence et d’intervention, ainsi que le rôle crucial qu'il joue dans la bonne marche de la société.

Me Saliou Dieye, expert fiscal, mandataire judiciaire et président de l'ONES, a précisé : « Notre champ d’intervention est multiple. Il comprend les sections fiscale, immobilière, industrielle, incendie, commerciale, cargaison maritime, maritime corps et automobile, au nombre de huit. Nous envisageons également d’intégrer le numérique et l’oil and gas, des secteurs en pleine expansion. »

Concernant le processus de certification et les sanctions, M. Dieye a expliqué : « Un expert prête serment après un parcours professionnel de deux ans, suivi d’un stage de trois ans et de la soutenance d’un mémoire devant un jury. Il est ensuite agréé par le conseil de l’ordre pour être inscrit au tableau. Ce métier est régi par des lois et règlements stricts, dont la loi de 2017 et son décret d’application, le code des devoirs professionnels, le règlement intérieur, et le code de procédure civile pour les mandataires judiciaires. Tout manquement à ces règles peut entraîner des sanctions sévères, y compris la radiation. »

Actuellement, l’ONES compte 221 experts inscrits et une cinquantaine de stagiaires. M. Dieye a souligné que ceux exerçant illégalement sont souvent traduits en justice et peuvent être condamnés à des peines fermes. « Il est impératif de cesser ces pratiques illégales, et nous bénéficions du soutien du Procureur pour faire face à ce problème », a-t-il ajouté.

Amate Sow, secrétaire général de l’ONES, a rappelé l'importance de respecter les compétences spécifiques assignées par la loi à chaque ordre professionnel. « Nous vivons dans un État de droit avec des professions encadrées par des ordres professionnels. Il est crucial que chacun se limite à son domaine de compétences, conformément aux exigences de diplômes et de formation. Assurer la sécurisation des transactions économiques nécessite une expertise pointue. Il est temps que chacun respecte son domaine de compétences », a-t-il conclu.

Cette formation a permis de renforcer la compréhension des journalistes sur l’importance du respect des compétences professionnelles et des réglementations en vigueur, contribuant ainsi à une meilleure couverture médiatique des activités de l’ONES et de ses membres.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Euro 2024 : Cristiano Ronaldo s’empare d’un nouveau record historique

Énigme à Saly Portudal : Aminata, toujours vi£rge, cherche l'explication à sa grossesse

Basket : L'ASC Ville de Dakar remporte la Coupe de la Ligue dames

Alkhary : La députée Maimouna Sène s'est mariée avec le Premier Vice Président...

Adja Diao dévoile les trésors cachés de son village au Sud du Sénégal

Tristesse au Bayern : Thomas Wilhelmi s'éteint

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 22 juin 2024 (wolof)

Melbet Sénégal : Votre première destination de paris

Écosse et Suisse se neutralisent : 1-1 à l'Euro 2024

L'Allemagne assure sa qualification malgré les frayeurs contre la Hongrie


Flux RSS

Inscription à la newsletter