Menu

Toussaint calmes toi! (Par Mory Gueye )

Mercredi 11 Septembre 2019

Depuis un certain temps, le débat sur le statut du chef de l'opposition commence à polluer l'espace public. Chaque personne est libre de donner son interprétation de ce point du dialogue politique prévu dans notre architecture constitutionnelle et adopté par référendum le 20 Mars 2016.

D'emblée, je rappelle que le Président Idrissa Seck n'est  pas demandeur du statut du chef de l'opposition mais si la constitution du Sénégal le lui confère, il l'assumera par prérogative républicaine. Et notre système politique s'étant adossé sur un régime présidentiel fort, il est indéniable que le chef de l'opposition actuel du Sénégal s'appelle Idrissa Seck  suite aux 900.000 voix récoltées lors de la dernière élection présidentielle, baromètre technique du choix du Président de la république.
Donc je ne vois pas pourquoi tout ce débat inutile autour de cette question.

Si tu avances que Idrissa Seck n'ose pas incarner le chef de l'opposition sénégalaise, oui effectivement, tu as raison! Il ne l'incarne pas , il est naturellement le chef de l'opposition. 

Au lieu d'alimenter un faux débat sur ce statut du chef de l'opposition, je te suggère de méditer profondément sur la dislocation pourtant prévisible de ton parti avec comme soubassement la dévolution monarchique que mon leader Idrissa Seck avait la clairvoyance de déceler en 2004. Et l'histoire lui donne raison 15 ans après .

Donc mon cher, calmes toi!

Mory Gueye 
Secrétaire National à la jeunesse de Rewmi.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 23:35 DGPU: Seydou Sy Sall viré

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE







Mame Goor Diazaaka persiste : «Je vais changer le visage de Rufisque en deux ans seulement » ECOUTEZ

Permanence APR, PA: La bagarre entre gros bras se termine à coups de couteau (Regardez)

Cheikh Mbacké Gadiaga sur la mort des détenus: «Le ministre et son équipe ont menti... C'est eux qui ont tué les enfants »

Vidéo: En Guinée Bissau, les femmes sont toutes naturelles, elles n'aiment pas le "Khessal"

Le DG de l'Apix, Mountaga Sy dément Ousmane Sonko sur les montants (REGARDEZ)




Recherche