Menu

Scandale : L'employée Domestique s'empare de 12 millions F CFA chez son aman

Vendredi 17 Mai 2024

De retour de son récent voyage à Dubaï, un homme d’affaires français constate la disparition de 18 400 euros, soit l’équivalent de 12 millions de francs CFA, sur les 20 mille euros qu'il gardait dans son coffre-fort. Cette somme était destinée au paiement des taxes de sa société.

Soupçonnant sa nouvelle employée de maison, F. Touré, l’employeur décide de porter plainte contre elle. Lors de son interrogatoire avec les enquêteurs, rapporte Les Échos, le plaignant affirme n'avoir jamais été victime de vol au cours des 6 derniers mois, ce qui accrédite davantage les soupçons à l'encontre de la domestique.

Cependant, l'enquête révèle que cette dernière est innocentée. Le plaignant est alors stupéfait d'apprendre l'identité réelle du voleur : il s'agit en fait de son ancienne employée de maison devenue sa concubine, A. Amar.

F. Touré désigne d'abord A. Amar en affirmant avoir vu cette dernière prendre la clé du coffre de son employeur. Malgré les dénégations véhémentes de l'accusée, elle est rapidement confondue par les preuves montrant plusieurs opérations de change effectuées à l'agence située en bas de l'immeuble où réside son compagnon.

Face aux preuves accablantes, Amar avoue les faits et révèle les personnes ayant bénéficié de l'argent volé. Parmi elles, son amie D. Sow et son marabout, à qui elle déclare avoir remis un million. Elle admet également avoir donné six millions à un autre compagnon pour l'achat d'une voiture de marque Ford. Lors de la perquisition de sa chambre, des perruques en cheveux naturels, entre autres achats, sont découvertes.

Amar, placée sous mandat de dépôt, a comparu jeudi dernier. Dans sa défense, elle affirme : « Il m'a donné la clé du coffre quand il partait à Dubaï. Il m'avait demandé d'y prendre de l'argent chaque fois que j'avais besoin de quelque chose. Je prenais par tranche de 1000 euros. J'ai acheté un véhicule à six millions pour l'exploiter. J'ai envoyé 500 000 F à mon copain pour qu'il le garde. Nous étions ensemble, mais personne n'était au courant. Comme j'avais refusé d'avoir des rapports sexuels avec lui, il s'est fâché contre moi. J'avais même menacé de le dénoncer à sa femme, c'est pourquoi il m'a accusé de vol. »

Cependant, ses explications ne convainquent pas le procureur, qui, indigné par son comportement, requiert une peine de deux ans de prison dont un ferme. « De toute façon, tu n'as pas froid aux yeux ; la partie civile t'avait recrutée comme femme de ménage, mais ensuite tu vivais en concubinage avec lui », déclare-t-il.

En ce qui concerne D. Sow, elle échappe à la prison en restituant l'argent que lui avait remis la prévenue. Le délibéré est prévu pour jeudi prochain.

seneweb
Lisez encore

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Mame Zé frappe fort : Il critique la gestion de Macky Sall et encourage Diomaye et Sonko...

Euro 2024 : L'Espagne bat l'Angleterre et devient championne d'Europe

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 13 juillet 2024 (wolof)

Mame Fama Gaye de Fatick élue Miss Sénégal 2024

L'Arabie Saoudite Accueillera les Premiers Jeux Olympiques de l'E-sport en 2025

Paris-2024 : Le Sénégal annonce une prime exceptionnelle pour ses athlètes

Al Hilal Omdurman renforce ses Rangs avec Aimé Tendeng

Casa Sports : Deux nouveaux départs en vue pour le Mercato

Kylian Mbappé, un joueur moins prêt physiquement

Tribunal de Dakar : Viviane Chidid condamnée...



Flux RSS

Inscription à la newsletter