Exclusif.net, la vérité

Robert Sagna : « le président Sall sait que dans son propre parti, il y’a des problèmes. j’étais chargé... »


Rédigé le Mercredi 10 Mai 2017 à 00:30



 Robert Sagna, coordonnateur régional de la coalition Benno Bok Yakaar à Ziguinchor, a bouclé dimanche dernier une série de rencontres avec les ténors de l’Apr et certains de la coalition de la mouvance présidentielle. Lors de ces différentes rencontres, le patron du Rsd/Tds a livré le message fort du président Macky Sall. Aux responsables Apéristes qui se crêpent le chignon et aux alliés de Benno, Robert Sagna a rappelé l’obligation de résultat attendue d’eux pour ne pas qu’ils déçoivent le Président de la République. 

Monsieur le coordonnateur, Vous venez de boucler des séries de consultations des responsables Apéristes et ceux de Bby dans la région de Ziguinchor, dans quel cadre s’inscrit cette démarche ? 

Robert SAGNA : Cette démarche s’inscrit dans le cadre des prochaines élections législatives. Il fallait prendre des initiatives pour autant que possible rassembler nos camarades et nos alliés, que nous puissions aller de manière conquérante à ces élections législatives du 30 juillet prochain. Donc, j’ai rencontré effectivement tous les responsables Apr du département de manière à transmettre un message fort du président de la république, Macky Sall, qui est le président de ce parti ; également parler d’une manière générale des militants membres de la coalition Benno Bok Yakaar, pour que nous puissions dès maintenant nous armer pour aller à ces élections ; taire nos querelles, c’est surtout ça le plus important. Il s’agissait également de tracer les lignes générales de la stratégie pour la campagne électorale : comment les investitures devraient se faire dans les différents départements, et autant que possible de manière consensuelle dans Benno Bok Yakaar. 

Justement, quelles ont été les recommandations fortes du Président Macky Sall ? 

R.S : Pour l’essentiel, il s’agissait de faire savoir qu’on ne peut pas dans la coalition Benno Bok Yakaar, admettre que quelqu’un se permette de faire sa liste. Deuxièmement, on ne peut pas non plus concevoir que dans Benno qu’on s’allie avec d’autres partis non membres de Benno pour pouvoir aller aux législatives. Ces éléments sont fondamentaux et majeurs. C’est une liste unique, celle de Benno Bok Yakaar et enfin dans la discipline. J’ai préféré faire ces réunions par département pour amener les gens de l’Apr à taire leurs querelles, surtout ici à Ziguinchor pour aller à ces élections ensemble et leur faire passer ce message fort du président Macky Sall, qui tient à leur unité, qui tient à leur cohésion, à leur discipline pour être la locomotive au sein de ce Benno Bok Yakaar avec les autres partis pour gagner les prochaines échéances électorales. 

Mais à Ziguinchor, le mal est vraiment profond. Vous pensez que vous y arriverez ? 

R.S : Oui, il n’y a pas de problème sans solution. En tout cas, ils ont été très responsables au cours de la réunion que j’ai tenu avec eux. Ils ont tenu un langage direct qui me parait être un langage de vérité. Ils ont pris des engagements responsables et mon problème, c’est de veiller à ce que la parole exprimé ici soit sincère et les gestes politiques de tous les jours se joignent à la parole. Je leur fais confiance et je pense que s’ils le font, il n’y a pas de raison que Benno Bok Yakaar ne sortent pas vainqueur. 

Dans les débats, il ressort que ceux sont les querelles de bas étages au sein de l’Apr qui constituent un handicap pour la victoire de BBY à Ziguinchor ? 

R.S : C’est pourquoi, je leurs ait dit qu’il faut qu’ils se consacrent à l’essentiel. Et puis, ils ne sont pas des ennemis. C’est des compétitions, mais tout doit se faire dans la transparence et dans la démocratie, d’autant que les autres partis membres sont là dedans, dans Benno. C’est donc ensemble que les choses doivent se faire. Et, il ne faut pas qu’ils se distinguent au niveau Apr par des querelles intestines inutiles, d’autant qu’encore une fois tous les responsables Apr, le président de la république les a tous responsabilisés. Il faut que « niou deloko ndioukeul » comme je leurs ai dit. Et en plus, il a pour la région, des ambitions extrêmement fortes, surtout dans le secteur du tourisme, la Casamance demeure quand même une région spéciale avec une attention spéciale, des moyens particulier et une attention soutenue. On n’a pas le droit de décevoir. 

A Oussouye, les alliés y compris même votre parti le Rsd/Tds, avaient dénoncés la boulimie de l’Apr, vous avez pu évacuer ce problème ? 

Nous nous sommes entretenus de toutes ces questions, la décision qui a été prise notamment là-bas, c’est qu’ils doivent se réunir avec les alliés, concertation, communication pour aller ensemble et gagner ensemble. Je crois qu’ils ont bien compris qu’il faut communiquer avec tout le monde. Ils étaient une vingtaine de responsables qui étaient là. Et cet après-midi (dimanche), c’était avec le département de Bignona où il y’a moins de problème. L’Apr Bignona a vraiment moins de problème, la tension est moins forte que dans les deux autres départements. 

Mais par contre à Bignona, le constat fait que certains responsables n’ont pas déféré à votre convocation ? 

Non, il y’a notamment un. C’est le responsable malheureusement, Abdoulaye Badji. Je ne sais pas, peut-être qu’il a eu d’autres engagements aux dernières moments, mais ce matin (dimanche), il m’avait confirmé qu’il venait, à la dernière minute, il n’a peut-être pas pu se libérer. Bon, mais…ce n’est pas une hirondelle qui fait le préemptent. Je crois que ces camarades étaient-là, ils ont tenu un langage responsable et même Mamadou Lamine Keita, l’ancien ministre et actuel maire de Bignona est venu assister à cette réunion puisqu’il s’est engagé à apporter sa contribution au président Macky Sall. Sa présence est significative et cela prouve que son engagement pris pour soutenir le président Macky Sall est sincère en lui. J’étais heureux de le voir là. Et le ministre Moustapha Lo Diatta et le président Mamina Kamara étaient aussi présents. 

Vous avez pris aujourd’hui votre bâton de pèlerin sur demande du président Sall, les premiers démarches menées vous inspirent confiance quand à une victoire de BBY dans la région ? 

Absolument, j’ai confiance à la fois pour Ziguinchor, comme pour Oussouye et Bignona, dans la région en tout cas dont je suis chargé de coordonner Benno Bok Yakaar. 

Ah bon, c’est une fonction politique nouvelle ? 

Non, depuis lors, j’ai toujours été désigné pour coordonner Benno Bok Yakaar dans la région. Depuis que Benno existe, j’ai toujours été coordonnateur dans la région de Ziguinchor. Il y’a un coordonnateur communal, mais moi, je coordonne Benno dans la région et comme le président sait que dans son propre parti, il y’a des problèmes, j’étais chargé d’anticiper. Maintenant le reste, c’est des réunions au sein de Benno qui vont se tenir, mais il était important que de manière spécifique je parle avec la locomotive de l’Apr. 
FLASHINFOS.NET
 



Facebook

Ziguinchor: inauguration du nouveau siège de la ligue de basket-ball

Ziguinchor en deuil ! Abdoul Aziz Ndiaye est décédé

Mame Diarra Mbaye enflamme la toile avec ses nouveaux clichés

Ndella Madior sur la réaction de sa fille: «Elle n'aurait pas dû faire ce commentaire...»

La basketteuse portée disparue à Pikine: La police doute sur la thèse de l'enlèvement

Ndella Madior fonce sur ses détracteurs : “Gor day deugueur”

La réaction de la fille de Ndella Madior: «Maman tu aurais dû penser à moi »

Ndella Madior dérape: « J’adore les hommes... Je fais l’amour tous les jours »

Annoncé à Trace : Abba dément son départ de GFM

Exclusif: Le rappeur Marouf et l'ex mannequin Mimi se marient ce dimanche