Menu






Politiciens du Sénégal, faites attention, la paix en Casamance est encore très fragile ! (Par Omar Mendy, Journaliste)

Jeudi 16 Juin 2022

Les populations de casamance, hélas, en dépit des multiples efforts de l'État, portent encore,  au tréfonds d'elles-mêmes, les stigmates ou alors, les cicatrices béantes de la crise politique entre l'État du Sénégal et le MFDC.

 Ce conflit,  dont la Casamance entière souffre parce qu'obligée d' en souffrir, pendant longtemps, les conséquences désastreuses et handicapantes tant du point de vue moral, physique que psychologique, doit vivre son Épilogue !  Et pour preuves: les nombreuses familles, livrées à elles mêmes, finissent par se disperser,  se  séparer. Impuissantes, ces  vaillantes mais dignes   familles, rongées par la famine, l' angoisse et le doute  existentiel, se sont tournées vers les républiques soeurs de Guinée Bissau et Gambie à la quête d'un hypothétique mieux être  et cela au prix de leurs vies régulièrement menacées par le dicta des armes et le manque d'humanisme du politique. 

Elles n'ont aucune voie,  aucune solution fiable et aucune  alternative sûre pour retrouver leurs champs,  leurs rizières et tous les biens perdus pendant les années de cette  crise armée. Je ne parle  pas des innocents tués, froidement  assassinés à tord ou à raison, et parfois, sur la base des considérations fallacieuses au relent ethnique, bassement politique et religieux, sans qu'aucune enquête ne soit ouverte. 

 Malgré cet état de fait, elles souffrent en silence !  Difficilement, elles tiennent le coup au contact des vicissitudes et dures épreuves de cette misérable Vie.  Psychologiquement, elles sont traumatisées! Alors, de grâce, ça suffit ! Arrêtez cette politisation éhontée et irresponsable à outrance  de ce conflit en casamance !  

En effet, aujourd'hui,  en  l'absence d'un Dialogue sincère et honnête,  ces mêmes politiciens ont réussi à diviser le maquis pour camoufler les réalités en faisant semblant de déclencher un processus de paix regroupant les différentes fractions.  C'est faux. 46 ans après,  malgré les réponses répressives du Président Abdou Diouf, les réponses politiques du président Abdoulaye Wade et les réponses économiques du Président Macky Sall,  une partie de la population de casamance, les observateurs, les acteurs, les membres de la société attendent  toujours avec impatience un processus de paix honnête. C'est ça le débat. Tout autre débat que celui là est inutile et dangereux !


Omar Mendy, Journaliste
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique


Flux RSS

Inscription à la newsletter