Pétrole et gaz au Sénégal : Entre insinuations et calomnies

Mardi 11 Juin 2019

L’actualité politique nationale est marquée par le lancement du dialogue le 28 mai 2019, avec la participation des forces vives de notre pays. Pour une première l’opposition sénégalaise a répondu favorablement  à l’appel du Chef de l’Etat et de façon unanime tous se sont accordés sur Monsieur Famara Ibrahima SAGNA, un homme d’état émérite, un fils de la Casamance dont la désignation est une fierté pour les populations du sud du pays.

Je voudrais féliciter le Président de la république pour le succès du lancement et sa volonté inébranlable d’appliquer les décisions consensuelles retenues par l’ensemble des acteurs.
Curieusement c’est dans ce contexte que la chaine BBC a diffusé un documentaire accusant de corruption Monsieur Aliou SALL dans le contrat liant le Sénégal à Pétrotim.


Ce documentaire constitue le début d’une vaste opération de déstabilisation de notre pays par des forces obscures jalouses de la stabilité politique et sociale du Sénégal aidées par des mercenaires comme Ousmane SONKO accusé pourtant d’avoir reçu une somme de 195 000 dollars de Tullow Oil sur la base de documents confidentiels publiés par la presse destinée à « sa communication sur la transparence dans le domaine des ressources naturelles », jusqu'à présent  aucune plainte à l’endroit de Yerim Post à part des propos calomnieux de même que sur l’affaire des 94 milliards avec le journaliste Madiambal Diagne.

Abdoul Mbaye et Thierno Alassane SAll ont joué un rôle déterminant dans le dit contrat, leur revirement spectaculaire lié à leur position d’opposants est tout simplement ridicule, sans oublié Mamadou lamine Diallo dont son épouse détenait un permis d’exploration d’or et substances connexes dans les années 1990.


Ces assoiffés de pouvoir aux propos démesurés et au langage ordurier qui frisent l’insolence, l’arrogance, la haine, le mépris et la calomnie incitent les sénégalais à la révolte. Un appel hélas jamais attendu par nos compatriotes. Les accusations de BBC sont infondées car aucune preuve n’a été brandie par la journaliste à part des insinuations malsaines visant à ternir l’image de marque de notre pays et son leadership au niveau international. Malgré les assurances du mis en cause et sa volonté de porter l’affaire auprès de notre juridiction pour laver son honneur, le débat fait rage comme qui dirait, bien planifié pour polluer le dialogue et empêcher les sénégalais de se concentrer sur l’avenir de leur pays.


A ce sujet, je voudrais me féliciter du souhait du Chef de l’Etat d’impliquer l’opposition et la société civile dans le COSPETROGAZ en plus déjà de l’admission volontaire du Sénégal à l’ITIE, les récentes adoptions du nouveau code pétrolier, de la nouvelle loi relative au contenu local, de la création de l’Institut national du Pétrole et du Gaz qui constituent entre autres de mesures ardies pour la gouvernance transparente de nos ressources naturelles. J’invite tous nos compatriotes à se dresser comme un seul homme autour du Président de la république Macky SALL pour la préservation de la sécurité, de la stabilité et de la cohésion de notre pays.


                                                                                                       Ernest Abou SAMBOU
                                                                                           Secrétaire général de l’ANRAC

                                                                                                      Coordonnateur Communal       
                                                                                                       APR et BBY de BIGNONA

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Septembre 2019 - 12:41 La police sécurise Iba Der Thiam

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE







Permanence APR, PA: La bagarre entre gros bras se termine à coups de couteau (Regardez)

Cheikh Mbacké Gadiaga sur la mort des détenus: «Le ministre et son équipe ont menti... C'est eux qui ont tué les enfants »

Vidéo: En Guinée Bissau, les femmes sont toutes naturelles, elles n'aiment pas le "Khessal"

Le DG de l'Apix, Mountaga Sy dément Ousmane Sonko sur les montants (REGARDEZ)

'La Turquie est le premier fournisseur de matériels de répressions à Macky Sall' (REGARDEZ)




Recherche