Non respect de la parité à Ndioum : La Cour d'appel rétablit Binta Aw et Bunt-bi dans leurs droits

Vendredi 1 Avril 2022

La Cour d'appel de Saint-Louis a déclaré recevable la requête aux fins d'annulation, pour non respect de la parité dans le bureau du Conseil municipal de Ndioum. Et voit la conseillère municipale, Bineta Aw, qui avait déposé un recours, être rétablie dans ses droits.

Et selon Bineta Sada Aw, qui était tête de liste proportionnelle de la coalition Bunt-bi, le maire de Ndioum, Cheikh Oumar Hanne a dérogé à la loi sur la parité lors de la mise en place du bureau municipal, en nommant un homme comme 1er adjoint, suivi d'une femme et un autre homme en troisième position, ce qui est illégal selon elle.

Raison pour laquelle, renseigne-t-elle, "nous l'avons dénoncé, porté et gagné suite à une décision de la Cour d'appel de Saint-Louis qui, par la même occasion, a annulé le bureau du Conseil municipal de la commune de Ndioum".

Mme Aw a laissé entendre que l'histoire leur a donné raison après cette "victoire" et a tenu à remercier tous ceux qui ont porté ce combat de principes pour la République, la Démocratie et les Droits de la Femme.



Leral.net
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter