Menu






Macky Sall : "J'ai vraiment le cœur meurtri ! "

Vendredi 27 Mai 2022

Dès sa décente d'avion, le président, Macky Sall,  a préféré prendre la direction de Tivaouane  où 11 bébés ont péri, mercredi soir, dans un incendie survenu à l'hôpital Mame Abdoul Aziz Dabakh.  Après avoir sa rencontre avec le khalife général des tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, le Chef de l'Etat a faire part de sa peine.

 "C'est très douloureux et la Nation tout entière a partagé cette douleur(...) J'ai déjà ordonné une mission d'enquête au niveau de la structure, pour essayer de comprendre ce qui s'est passé. Et le procureur de la République a ouvert une enquête criminelle confiée à la Dic. Je dirai, plus jamais ça. Perdre la vie au tout début de la vie est horrible. J'ai vraiment le cœur meurtri". ", a-t-il déploré
 

Selon lui, après avoir visité la salle, "on se rend compte de la puissance du feu dans le bâtiment".  Aux familles des victimes, Macky Sall déclare qu'elles ne seront pas seules. Parce que, rassure-t-il, "l'État restera à leurs côtés".   Il a, par ailleurs, informé que son gouvernement s'est engagé à construire de nouveaux hôpitaux. "Et pour Tivaouane, j'avais convoqué une rencontre pour le lundi 30 pour un nouvel hôpital de  niveau 3 et celui de Le Dantec.  Malheureusement, il y a eu cet accident, entre-temps", a fait savoir le président de la République
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

"Macky est à son premier mandat de cinq ans", selon son beau-frère Mansour Faye

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Ziguinchor : 72 sans eau Guy Marius Sagna et cie déposent une demande d'explication auprès du responsable de SEN Eau

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique

Djanii Alfa : « il n’y a personne qui pourra m’empêcher de rentrer en Guinée »


Flux RSS

Inscription à la newsletter