Menu






Lettre ouverte aux leaders de Benno Bokk Yaakaar et Yewwi Askan Wi

Jeudi 16 Juin 2022

Lettre ouverte aux leaders de Benno Bokk Yaakaar et Yewwi Askan Wi
Messieurs, Mesdames,
Politiciens des coalitions Benno Bokk Yaakaar et Yewwi Askan Wi, l’heure est grave. Notre  pays se dirige tout droit vers la neuvième et dernière étape de l’escalade du conflit tel que décrit par Friedrich Glasl, c’est-à-dire « tous ensemble dans l’abîme ». Et pour cause, le conflit préélectoral qui vous oppose.


Oui ! Votre conflit a commencé par la première étape, celle du « durcissement ». Il intervient lorsqu’un problème sur une question donnée ou une frustration dans la relation résiste, en dépit des efforts réguliers pour la mise en œuvre, de toute tentative de résolution. Et dans ce cas, malgré les interventions des khalifes généraux, de la société civile, et autres initiatives, vous n’arrivez toujours pas à trouver une solution. C’est de la position contre position avec une perte de confiance totale. Ainsi, la résolution de ce qui vous oppose ne peut se baser sur des arguments francs et clairs. Vous avez abandonné le dialogue au profit de manœuvres tactiques pour obtenir gain de cause.


Oui ! Votre conflit est passé à la seconde étape dite des « débats et des polémiques » par vos échanges verbaux. Ils deviennent de plus en plus rugueux et parfois violents, voire très violents. Et aujourd’hui des menaces contre menaces constituent le socle de vos échanges.
Oui ! Votre conflit est passé à la troisième étape qui consiste à « passer des paroles aux actes » dans le but de créer des faits accomplis. Désormais, vous pensez que parler, dialoguer ne sert à rien et qu’il faut passer à l’action. Chaque coalition cherche à faire céder l’autre, tout en semblant ne pas céder elle-même. Vous semblez privilégier la communication non verbale ‘guerrière’.


Oui ! Votre conflit a franchi la quatrième étape, celle des « coalitions et images ». Au vu des actions menées de part et d’autre il n’y a plus à se référer à des solutions concrètes, tout est réduit au binaire : soit la victoire, soit la défaite. Pour la coalition YEWWI, la victoire c’est la participation de l’ensemble de sa liste nationale ou la non tenu des élections législatives. Par contre pour BENNO, c’est la tenue du scrutin avec la liste des suppléants de leur vis à vis. Vos deux coalitions sont passées à la création d’images-écrans présentées comme la véritable image de l’adversaire, accentuée dans les médias et les réseaux sociaux. Il s’agit d’un comportement de dénigrement insidieux qui se perpétue outrepassant la bienséance et les règles communes de notre société.


Oui ! Vous avez aussi franchi la cinquième étape dite « perdre la face », qui semble être installée durablement. On assiste à un développement de stratégies et d’actions pour faire perdre la face à l’adversaire dans le but de « faire tomber les masques », de dépeindre l’autre comme un dictateur, un criminel, un être malsain aux desseins inavoués. Par ailleurs, sachez que perdre la « face » et les représailles qui s’ensuivent isolent souvent les parties de leurs soutiens. Cette situation exacerbe les mécanismes d’escalade du conflit car les possibilités de solutions concertées deviendront de plus en plus rares.


Oui ! Vous avez franchi la sixième étape, celle des « menaces et stratégies d’intimidation ». Vous en êtes à l’ultimatum. Vous ne voyez plus que vos propres exigences et vous espérez que l’un pliera sous la pression de l’autre. Comprenez que le sentiment d’impuissance mène souvent à l’explosion d’une colère incontrôlable.
 
Non ! Vous n’avez pas encore franchi la septième étape, vers une situation de non-retour, loose-loose (perdant-perdant). L’étape dite « attaques limitées » ciblées conduira à des représailles, souvent encore plus destructives. Chaque partie s’engagera dans une lutte perdant perdant-perdant qui mènera vers la huitième étape, celle de « l’éclatement de l’adversaire ». L’escalade nous entrainera vers l’étape ultime de tous : « ensemble dans l’abîme ». La seule issue qui vaudra alors, sera la course vers l’abîme afin d’y précipiter son ennemi avec soi et à coup sûr, tout le Sénégal.
Vous serez prévenus
Dakar le 16 Juin 2022
Abdoulaye Diallo
Expert sécurité
Diplômé du CHEDS
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique


Flux RSS

Inscription à la newsletter