Menu

Lettre ouverte à Madame Néné Fatoumata TALL, Ministre de la jeunesse (Par Cheikh Amadou Ndiaye)

Dimanche 22 Décembre 2019

Lettre ouverte à Madame Néné Fatoumata TALL, Ministre de la jeunesse (Par Cheikh Amadou Ndiaye)
Madame le ministre,
Sur la page du renommé site web d’informations générales, DAKARACTU, du mardi 17 décembre 2019, dans votre article intitulé CIVISME ET RESPECT DES INSTITUTIONS. (Par Madame Néné Fatoumata TALL, Ministre de la Jeunesse), vous dites, je vous cite « Notre responsabilité, à nous jeunes, est de perpétuer le legs moral de nos ancêtres et de le transmettre aux futures générations. C’est un devoir historique auquel nous devons nous atteler, ici et maintenant, pour l’honneur de nos ancêtres, la vitalité de notre contrat social et l’avenir du Sénégal.   

Nous devons d’autant y remédier que notre pays aspire au développement pour lequel le président Macky Sall a initié le Plan Sénégal émergent (PSE). Il est évident, comme le rappelle le chef de l’Etat, qu’aucun essor économique, social et culturel ne s’acquiert dans une culture de l’indiscipline. ». Telle est votre conviction. Elle est très engagée et elle vous honore. D’autant plus que vous êtes le ministre en charge de la reconstruction citoyenne. 

 
Cependant, durant les vacances citoyennes qui constituent un moment fort dans votre programme d’activités annuelles, la société se chauffe pour diverses manifestations revêtant diverses natures de tout ordre. Il y a lieu d’en tirer les remous de malaises. Tel atmosphère de trouble réduit les champs de la jeunesse dans son option irréversible de se faire confiance, de se pendre en charge. La tension socio politique amenuise son engagement dans la reconstruction du pays. Pourtant cette couche bien que vulnérable aux chocs constitue l’espoir de demain. Ce sont les forces vives, les bras valides, les éléments des ressources humaines conviés à mieux se déployer et s’engager pleinement pour le bon devenir du pays.

Il est donc opportun de les convier à des débats de haute facture hors des schémas classiques qui ont démontré leurs limites. Lesquels procédés ne laissaient aucune chance à la jeunesse pour exprimer pleinement son point de vue. Il y’a donc lieu de s’engager résolument dans la promotion de la citoyenneté, ce qui s’annonce comme une rupture et présente un nouveau visage encore plus civique des vacances citoyennes.

Madame le ministre,
Votre constat alarmant sur la situation, je vous cite : « … on assiste avec regret à une banalisation des symboles de la République, à un déficit criard de civisme et de citoyenneté sans précédent. Par ce comportement dont font montrent beaucoup de jeunes, avenir de notre patrie, notre commune volonté de vivre en commun est fortement chahutée. » s’oppose à une autre réalité. Laquelle réalité pointe du doigt votre manque de pragmatisme. En effet, le Président Macky SALL, depuis son accession à la tête de l’État, accorde une place importante à la valorisation des symboles de la république. La levée des couleurs initié par lui-même et qui se tient tous les premiers lundis de chaque mois justifie amplement sa volonté de promouvoir la citoyenneté et le renforcement des valeurs civiques. Mais malheureusement, il n’est pas suivi dans sa démarche. Les services de l’État, particulièrement le ministère de jeunesse et celle de l’éducation nationale n’ont pas joué leur rôle en assurant le relais auprès des couches indiquées.

 
Par contre, madame le ministre, votre appel est bien reçu. Je vous cite : « Il est donc temps que tous les corps concernés, y compris les familles qui sont les cellules de base de nos sociétés, œuvrent de concert pour une reconstruction civique, afin de ne pas souffrir le remords d’avoir été insidieusement les artisans inconscients du déficit civique et citoyen. »
C’est dans cette ordre d’idées que la Plateforme pour une Citoyenneté Active est née pour prendre à bras le corps la promotion de la citoyenneté et des valeurs civiques en vue de leur socialisation progressive à travers le plaidoyer en faveur d’un Sénégal émergent.


Mais assurément, un chantier aussi vaste ne peut s'envisager sans la participation de tous à cet effort, sans l'adhésion et l'implication de chacun d'entre nous, bref, sans la mobilisation des citoyens pour relever ces défis. Ce combat a cessé d'être l'affaire des seuls gouvernants pour devenir l'affaire de tous.

Oui ! Madame le ministre aucune excuse n’est recevable alors pour soutenir et accompagner les initiatives qui rentrent dans la promotion de la citoyenneté et des valeurs civiques. Vous êtes interpellée.
 
Veuillez recevoir mes considérations distinguées.
 
Cheikh Amadou Ndiaye
Initiateur de la Plateforme Citoyenneté Active.
RED



AUTRES INFOS

Dieuppeul-Derkle : La COJER distribue des kits scolaires aux établissements scolaires

Gamou à Kaolack : Abdoulaye Khouma gâte les détenus

La belle actrice Ndeye Diarra de la série « Allô DG »

Gamou de Bessire: Le village de Sonko rejette l'argent de Doudou Ka

UCAD : Grosse réforme pour l’accès au campus

Matam :Le feu ravage des champs d’arachide et de niébé

Maouloud 2021 : Abdoulaye Diouf Sarr appuie les familles religieuses

TV& RADIOS

La grosse révélation de Doudou Ka :«Le prénom du candidat de Macky à Ziguinchor commence par D..»

L'activiste Ivoirien, Tingué Foué aux dirigeants Africains : "Il faut revoir vos comportements"

Mame Diarra DIEYE sur les séries d'arrestations : "Les prisons sont pleines à cause l'injustice..." (Vidéo)

Des jeunes de l'APR Dakar-Plateau vilipendent Yaham et Salihou Keika "Ils passent tout leur temps à piailler dans les médias alors qu'ils ne foutent rien..." (Vidéo)

Pape Abdoulaye Touré : "Au Sénégal quand vous êtes dans le camp de Macky Sall, vous pouvez tuer et voler sans être inquiété"

Enclavement de la commune de Mery: l'association "Fédé sousbé Felitebé" dénonce l'attitude "irresponsable" du maire (Vidéo)

Attaque contre Pastef à Ziguinchor: Doudou Ka « perd » l’estime des internautes



Recherche