Menu






" Le mal de la gendarmerie, c’est Moussa Fall "

Jeudi 24 Novembre 2022

Fadilou Keita, membre de Pastef dit toute sa peine après la disparition du gendarme Badji qui fut le garde du corps de sa mère Nafi Ngom Keita, ex-présidente de l’OFNAC. « J’espère juste qu’ils n‘ont pas tué mon frère. Contrairement à ce qui se raconte dans la presse, il est toujours avec ma mère avec qui il a fait près de 18 ans. Il habite chez nous et tous ceux qui connaissent Nafy Ngom le connaissent », a-t-il témoigné. Avant d’ajouter : « Il nous a tous vu grandir et je peux jurer sur le coran que tout le monde peut attester de son intégrité, sa loyauté, de son professionnalisme, son sérieux, sa discrétion, sa rigueur, etc… » Il déplore : « La gendarmerie nationale nous a habitués de l’avènement du général Moussa Fall à une communication intempestive… même pour ses opérations courantes, elle émet un communiqué pour en informer le grand public. » « Comment donc deux gradés peuvent-ils disparaître et que la gendarmerie n’en parle pas ?  Comment la grande muette, ce corps d’élite peut accepter que deux des leurs soient pris sans qu’elle ne bouge », s’interroge-t-il. « C’est bien le Procureur qui a émis un communiqué… »
 
« Qui connaît Didier sait qu’il n’est pas un poltron et la mort, il n’en a pas peur…  Il préfèrera mourir que d’être maltraité ou accepté d’être accusé de ces balivernes qui ont montré tout le mal qui gangrène la gendarmerie », a-t-il souligné Keita. Didier est un gendarme, un homme d’honneur, les paroles d’une serpillère ne peuvent le rabaisser », ressasse-t-il. Il descend en flamme le haut commandant de la gendarmerie : « Le mal de la gendarmerie c’est Moussa Fall et cet état de fait, le Colonel Ndao l’a exposé publiquement et les personnes qui ont collaboré avec lui le confirment. »
 
Mais il prévient le général Fall : « Tu trouveras sur ton chemin des jeunes prêts à se défendre et protéger leur pays, leurs proches, au prix de leur vie dans leur pays et je jure devant Dieu que j’en fais partie. »
 
Ce patron de presse corrompu, travesti et menteur…
 
L’article paru dans Le Quotidien ne passe pas. « Ce pont qui est fait par cet ancien greffier radié pour bris de scellés est une simple facilité, un mensonge qui renforce ma suspicion quant à l’implication directe de l’Etat dans cette affaire. » Il rembobine : « Il est adepte des sales besognes et aujourd’hui encore, ignorant l’importance de la vie humaine, il se permet de débiter des inepties sur le dos de nobles et dignes fils du Sénégal. »
 
 
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Coupe du monde 2022: l'Argentine se qualifie, France-Pologne en huitièmes

MONDIAL 2022 : Le Qatar reconnaît la mort de 414 personnes dans des accidents du travail

Coupe du monde 2022: un Iranien tué en célébrant la défaite de son pays

Coupe du Monde 2022 : l'Australie bat le Danemark (1-0)

Le PSG serait prêt à vendre Kylian Mbappé....

Coupe du monde 2022 : La FIFA ouvre une procédure disciplinaire contre le Sénégal (communiqué)

Aliou Cissé : "C'est une victoire du collectif"

Coupe Monde : L'Angleterre écrase le Pays de Galles et affrontera le Sénégal en 8e

André Onana balanc : «je n'ai pas été autorisé à être sur le terrain»

Coompo - Sénégal : E. Mendy – Sabaly, Koulibaly, Ab. Diallo, Jakobs – P. Gueye, G. Gueye, P. Ciss – Ndiaye, Dia, Sarr.


Flux RSS

Inscription à la newsletter