Le gouvernement a commis un fait troublant à la veille de la tuerie de Boffa

Jeudi 11 Janvier 2018

Moins d'une semaine après la commission des faits, le drame de la commune de Nyassia n'a toujours pas révélé tous ses secrets. Alors que l'enquête suit son cours pour déterminer les responsables de la mort des coupeurs de bois dans la forêt de Boffa Bayotte, le journaliste Ibrahima Gassama révèle un fait troublant qui se serait passé la veille des faits. 

A en croire le Directeur de ZIG'FM , des éléments appartenant au comité de gestion de la forêt ont recouvré la liberté 24 heures avant le massacre des treize chercheurs de bois. Si Ibrahima Gassama relève ce fait assez perturbant, c'est parce qu'au mois d'octobre dernier, ces mêmes villageois, membres du comité de gestion ont été emprisonnés suite à des accrochages avec des...coupeurs de bois dans la zone où l'hécatombe s'est produite samedi dernier.

Source: dakaractu



AUTRES INFOS

La face cachée de Thiamel Ndiadé, Niarel du Ministre Mame Mbaye Niang

Tiken Jah Fakoly devient cultivateur

Tuerie de Boffa : Le président Benoit Sambou et sa délégation, ont fait le tour des maisons endeuillées

Voici les pays et dirigeants que Trump a insultés depuis son élection

Oumy Thiaré, l'une des actrices du nouveau film "Niema"

Le détenu se réveille juste avant son autopsie



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor