Le gouvernement a commis un fait troublant à la veille de la tuerie de Boffa

Jeudi 11 Janvier 2018

Moins d'une semaine après la commission des faits, le drame de la commune de Nyassia n'a toujours pas révélé tous ses secrets. Alors que l'enquête suit son cours pour déterminer les responsables de la mort des coupeurs de bois dans la forêt de Boffa Bayotte, le journaliste Ibrahima Gassama révèle un fait troublant qui se serait passé la veille des faits. 

A en croire le Directeur de ZIG'FM , des éléments appartenant au comité de gestion de la forêt ont recouvré la liberté 24 heures avant le massacre des treize chercheurs de bois. Si Ibrahima Gassama relève ce fait assez perturbant, c'est parce qu'au mois d'octobre dernier, ces mêmes villageois, membres du comité de gestion ont été emprisonnés suite à des accrochages avec des...coupeurs de bois dans la zone où l'hécatombe s'est produite samedi dernier.

Source: dakaractu

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE









Recherche