Menu



Exclusif.net



Le Président Sall à Sonko : «Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre»

Mardi 16 Mars 2021

Le président de la République a réagi à l’affaire Sweet Beauté dans laquelle une masseuse de 20 ans, Adji Sarr, accuse Ousmane Sonko de viols et de menaces de mort. Et c’est pour tacler sèchement le leader de Pastef/Les Patriotes sans le citer nommément.

«Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre, parce que beaucoup de personnalités politiques sont allées répondre quand elles ont eu un différend avec la justice. Wade, Idrissa Seck et moi l’avons fait», a-t-il martelé.

Selon le quotidien Les Échos qui donne la nouvelle dans sa parution de ce mardi, Macky Sall a fait cette déclaration, la semaine dernière, alors qu'il recevait une délégation de la société civile.
La Redaction



AUTRES INFOS

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

"L’hôpital régional de Ziguinchor un mouroir" en activité

Emeutes : Le Frapp rencontre les familles des victimes de Bignona

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche