Menu

L'application TikTok bannie dans l'État du Montana aux États-Unis

Jeudi 18 Mai 2023

Greg Gianforte, le gouverneur républicain du Montana a promulgué, le 17 mai, une loi qui interdit l'utilisation de l'application chinoise TikTok aux habitants de cet État du nord-ouest des États-Unis. Le Congrès envisage de faire de même dans tout le pays.




« Pour protéger du Parti communiste chinois les données personnelles et privées des utilisateurs, j'ai banni TikTok dans le Montana », a tweeté, mercredi 17 mai, Greg Gianforte qui a précisé le lendemain qu'il avait « ordonné au directeur de l'information de l'État d'interdire toute application fournissant des informations ou des données personnelles à des adversaires étrangers à partir du réseau de l'État ».

 



 

La réaction de TikTok n'a pas tardé.  Cette loi « enfreint les droits des citoyens du Montana » en matière de liberté d'expression, a réagi une porte-parole évoquant le premier amendement de la Constitution américaine.  « La constitutionnalité de ce texte sera décidée dans les tribunaux. Nous allons continuer à nous battre pour les utilisateurs et créateurs de TikTok dans le Montana », avait-elle déclaré avant le vote.

L'association de défense des droits civiques, l'ACLU, a, de son côté, accusé l'État du Montana de censure : « Le gouverneur du Montana vient de signer une loi qui interdit TikTok pour tout le monde dans l'État, violant les droits à la liberté d'expression de centaines de milliers de personnes dans le Montana qui utilisent l'application. Si les tribunaux n'agissent pas, l'interdiction entrera en vigueur le 1er janvier 2024 ».



Bataille juridique et politique à venir
Mi-avril 2023, le Parlement du Montana avait adopté un texte qui ordonne aux magasins d'applications mobiles (Apple et Google) de ne plus distribuer TikTok à partir du 1er janvier 2024. Les entreprises concernées risquent des amendes de 10 000 dollars par jour à chaque infraction.


« Cette loi bafoue nos droits à la liberté d'expression sous couvert de sécurité nationale et jette les bases d'un contrôle gouvernemental excessif sur Internet. Les élus n'ont pas le droit de censurer de manière sélective des applications entières de médias sociaux en fonction de leur pays d'origine », poursuit l'ACLU sur Twitter.

De nombreux élus souhaitent en effet l'élargir à tout le pays. La plateforme de vidéos est fréquentée par 150 millions d'Américains, et permettrait à Pékin, selon ses détracteurs, d'espionner et de manipuler les utilisateurs. Ils pointent également ses effets néfastes sur la jeunesse (addiction, dépression). Certains démocrates rétorquent que d'autres réseaux sociaux, comme Instagram, mériteraient également d'être régulés.

La Maison Blanche incite le groupe chinois ByteDance, propriétaire de TikTok, à céder l'application à une entreprise américaine pour pouvoir rester dans le pays.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody

Mbao : Saisie de 150 kg de Yamba par la Gendarmerie, le conducteur en fuite

Etats Unis : Ibrahima Sall, fils de l'ancien Président Macky SALL, diplômé de l'Université de Fordham

Arabie saoudite : le premier défilé de maillots de bain organisé

Mariam BA LAGARÉ, l'étoile de la musique mandingue, a frappé fort avec son nouveau single "Ne Wolo la Bamako"

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 18 mai 2024 (wolof)

Diaba Sora : Entre luxe et controverses, son séjour à Paris sous les projecteurs

Mystère et Élégance : Le Mariage secret de la fille de l'entrepreneur Ngom

Falsification d'Identité : Le Gardien du Stade Mbour, Prince Hally Guèye, suspendu pour le Reste de la Saison"


Flux RSS

Inscription à la newsletter