En pèlerinage à la Mecque, Adama Barrow se fait un nouvel ami en la personne d’Omar El Béchir

Lundi 4 Septembre 2017

En pèlerinage à la Mecque, Adama Barrow se fait un nouvel ami en la personne d’Omar El Béchir
Le président  Gambien, Adama Barrow, a été reçu  en audience par le Président soudanais Omar Al-Bashir et ce, pendant le Hajj  à la Mecque. Comme le montre  cette image, Barrow semble écouter  attentivement Al-Bashir qui à la fin de l’audience, a prié pour lui. Malgré deux mandats d’arrêt pour génocide présumé et crimes contre l’humanité de la Cour Pénale Internationale dont la Procureure est Fatou Bensouda, une gambienne, le Président Adama Barrow ne s’est pas gêné de s’afficher avec le président soudanais qui, il faut le rappeler, est un grand ami à l’ancien président Yaya Jammeh.

Tout serait parti du staff du Président Adama Barow qui lui ont proposé de rencontrer son homologue soudanais qui serait prêt à aider la Gambie dans plusieurs domaines, sans coup férir le successeur de Jammeh malgré l’opposition des diplomates gambiens en poste à Ryad, a accepté la rencontre avec Al-Bashir, qui lui aurait proposé une aide substantielle dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la sécurité. Et en sus de continuer d’accueillir des étudiants gambiens, Khartoum allait construire une université en Gambie.

Pour certains membres du ministère gambien des affaires étrangères, cette rencontre n’avait pas sa raison d’être d’autant plus Banjul est toujours membre de la CPI et que le Hadj ne devrait pas servir d’occasion pour des audiences pareilles. Dans un autre contexte, comme un sommet de l’Union Africaine, personne n’aurait trouvé rien à dire. Mais cette erreur du président Barrow risque de couter cher à la Gambie qui depuis le départ de Jammeh, est sous la sellette car étant la convoitise de plusieurs puissances. L'ancien président Yahya Jammeh avait un moment retiré l'adhésion de la Gambie à la CPI, après avoir accusé l'organisation d'instrument «néocolonial». Il avait accusé la CPI d'être micromanagé par des sionistes blancs du Caucase.

Poursuivant l’entretien, notre source diplomatique nous révèle ceci : « Adama Barrow semble être sous le charme des despotes car l’une de ces premières visites organisé par l’homme d’affaires sénégalais Kalilou Wagué, était le Congo Brazzaville pour rencontrer le dictateur Denis Sassou Nguesso. Et le plus grave et inquiétant durant ce voyage, c’est le fait qu’aucun membre du cabinet présidentiel ou du gouvernement n’ait pris part à ce voyage. »

Dakartimes Quotidien

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE





AUTRES INFOS

L'APR viole l’arrêt du préfet et transforme la place de l'indépendance en garage de Niaga Ndiaye

Ferdinand Coly : «Pourquoi Aliou Cissé doit rester»

Arabie Saoudite : 7 personnes dont 3 ressortissants tchadiens exécutés

Oumou Sow provoque l'opposition : «Je préfère Macky Sall ...»

Vidéo: Demba Kandji dévoile son bulletin de santé

Mamoudou Gassama menacé d'expulsion?



Cortège présidentiel : les internautes interprètent la chute du cheval comme un signe pour la Présidentielle

Pr Ndiack Fall sur l'affaire Khalifa Sall: «Cet arrêt de la CEDEAO désavoue le juge d'instruction, qui avait avalisé... »

Kéba Sonko en deuil, sa fille Maty est décédée !

Pierre Atépa Goudiaby : « On parle trop dans ce pays... »

Atépa Goudiaby n'est pas pour le retour de Karim Wade...

Atépa Goudiaby promet un million d'emplois à la jeunesse

Concurrence déloyale: Moustapha Diop rassure les industriels



exclusif.net, site politique pour l'Afrique