Menu

Doumassou-Gadapara : La population dénonce l’occupation "illégale et injustifiée" des cimetières par la famille de Mountaga DIAO

Samedi 7 Août 2021

Incroyable mais vrai !  A Kolda la famille du patriarche Mountaga DIAO aurait réservé une superficie d'au moins 50 mètres carrés dans les cimetières de Doumassou-Gadapara. c'est que dénonce la population. Plusieurs autorités ont été saisies pour dénoncer cette occupation. 



"Nous fustigeons l’occupation illégale et injustifiée des cimetières de Doumassou-Gadapara par la famille du patriarche Mountaga DIAO. Cette dernière a usé de la démesure pour s’arroger le droit de construire un bâtiment dans cet espace sans l’autorisation des autorités compétentes. Ce qui est d’autant plus inadmissible c’est que l’auteur de cette forfaiture l’a fait dit-il pour « réserver un espace pour sa famille » sur une superficie d’au moins 50 mètres carrés. La population de Gadapara s’insurge contre cette attitude irresponsable et compte se battre pour un accès équitable de toutes les familles de la Commune de Kolda à ces cimetières", peut-on lire dans le communiqué transmis à exclusif.net. 



Selon plusieurs informations, la Commune de Kolda n’a plus de réserve foncière pour prétendre à une nouvelle délibération en cas de saturation des cimetières de Doumassou-Gadapara. "Voilà pourquoi il est plus que nécessaire de préserver l’existant et d’occuper l’espace avec intelligence et responsabilité.
Si la famille DIAO a pu engager et terminer des travaux de construction d’un bâtiment d’une telle envergure sans autorisation, c’est parce que le Conseil municipal et son responsable moral ont fui leurs responsabilités. D’abord, les conseillers élus de Gadapara n’ont jamais bougé le plus petit doigt, ensuite la Mairie a laissé faire et enfin le Maire s’est montré incapable de gérer ce litige", dénonce la population.


Le communiqué nous informe que, la population de Gadapara est en train de se battre pour que le bâtiment soit démoli par les autorités compétentes. "C’est pour cette raison que plusieurs actions ont été menées. Ainsi, les délégués du Maire dans le quartier de Gadapara, les imams des trois mosquées du quartier, le secrétaire municipal de la Commune de Kolda et la troisième adjointe au Maire, le Préfet du département de Kolda, le Commissaire de la Brigade mobile de sûreté ainsi que la famille DIAO ont été rencontrés et sensibilisés. Le Gouverneur de région, le représentant du médiateur de la République et le Forum Civil ont été saisis par correspondances. La coalition NJADEN de Mame Boye DIAO, membre de la famille incriminée, a rendu visite à sa demande, aux leaders du mouvement.
Malheureusement, toutes ces initiatives n’ont encore rien donné. Pire, la famille DIAO s’entête et refuse d’arrêter les travaux malgré les multiples dénonciations et protestations des habitants du quartier et de l’opinion publique."

 

La mise en garde de la population

"Face à l’inertie du Maire de Kolda que nous considérons comme une fuite de responsabilités morale et politique, le Gouverneur de région et le Préfet du département sont invités à prendre leurs responsabilités pour diligenter ce dossier. La population de Gadapara pour éviter tout affrontement avec la famille DIAO s’est abstenue de casser le bâtiment, pour le moment, car elle estime que c’est à l’autorité que revient la responsabilité de le faire. Désormais, aucune construction ne sera tolérée et acceptée dans les cimetières de Doumassou-Gadapara. Qu’elle soit autorisée ou pas ! Les habitants du quartier feront face à toute personne ou famille qui voudra coloniser les cimetières", a t-elle prévenu.



Dans l'immédiat la population de Doumassou-Gadapara demande au Conseil municipal de Kolda, la signature d’un arrêté de démolition du bâtiment construit par la famille DIAO, la signature d’un arrêté d’interdiction de toute construction dans les cimetières de Doumassou-Gadapara, la mise en place d’un comité de gestion des cimetières de Doumassou-Gadapara en collaboration avec les habitants des quartiers et la reconstruction du mur de clôture des cimetières.


"C’est le lieu de saluer la discipline des populations de Gadapara face à cette situation car si jusque-là il n’y a pas eu d’affrontements c’est parce que leurs leaders d’opinion ont su maîtriser les jeunes. Si les autorités ne réagissent pas favorablement à sa demande, la population de Gadapara se donnera la liberté comme la famille DIAO d’agir conformément à son plan d’action", informe la population.
RED


AUTRES INFOS

La réaction Duggy Tee sur l’affaire Kilifeu-Simon

Un ancien militaire faisait chanter des femmes en envoyant leurs vidéos obscènes à Adamo

Attentat à la pudeur : Un agresseur caresse les seins d'une femme à Saint Louis

Jennifer Lopez, spectaculaire à 52 ans, elle révèle son corps parfait

Révélation explosive : Fatoumata Danso détruit Maty 3pommes et Me Elhadji Diouf (Vidéo)

La chanteuse Dieyla Gueye : « Mon élimination m’a beaucoup motivée »

Queen Biz : toujours sexy, dévoile une partie du tournage de son single

TV& RADIOS

Les images explosives de l'arrestation du député de l'APR, Boughazelli : Il tente de corrompre les gendarmes

Arrestations de Kilifeu et Simon : Les révélations explosives de Cheikh Bara Ndiaye

Cambriolages, agressions, échanges de tirs avec les gendarmes... Mais qui protège Thierno Amadou Diallo dit Thier ?

Ziguinchor : Le plateau technique de l'hôpital de la "Paix" renforcé (Vidéo)

Trafic présumé de passeports : la vidéo qui mouille Simon, mise en ligne

Dégradation très avancée du pont Emile Badiane : Un collectif "raisonne" le gouvernement

Trafic de visas :Kilifeu mouille l'ambassade du Sénégal à Paris



Recherche