Menu

Dernière minute : Coup d'État au Mali

Lundi 24 Mai 2021

Le Président de la transition, le Premier ministre et le secrétaire général de la présidence arrêtés et conduits à Kati.


Pour la formation du nouveau gouvernement au Mali, le Premier ministre Moctar Ouane et le président de Transition ont fait le choix de se séparer de deux figures emblématiques de l’ex-junte. Il s'agit de Deux colonels, hommes-clés de la junte qui a pris le pouvoir en août dernier et qui occupaient le portefeuille de la Défense et celui de la Sécurité, quittent le gouvernement.


Sadio Camara et Modibo Koné sont remplacés par deux généraux de l’armée. Parmi eux, Souleymane Doucouré, un pilote d’avion très respecté par la troupe, devient le nouveau ministre de la Défense.


Peu après l’annonce du remaniement ministériel, des hommes armés se sont rendus au domicile officiel du Premier ministre Moctar Ouane. Il a eu le temps de déclarer, au téléphone, la présence de militaires chez lui : « Des militaires actuellement chez moi. Ils sont en train de me conduire chez le président de la Transition », Bah N'Daw, avec lequel il partage un mur mitoyen.


Un autre témoin de la scène ajoute : « Ce sont les hommes de l’ex-junte qui ont contraint le Premier ministre à se rendre chez le président. Ils étaient armés ». D’après un autre proche du Premier ministre, le Premier ministre et le président ont été conduits à Kati, fief de l’ex-junte. Pourquoi ont-ils été conduits là-bas ? Combien de temps vont-ils rester dans cette ville garnison située à 15 km de Bamako, on ne le sait pas encore.



Mécontentement des militaires après l'annonce du remaniement Les ténors de l’ex-junte n’ont pas approuvé le remaniement qui a vu deux des leurs quitter le ministère de la Sécurité et celui de la Défense. Et les deux sont de la Garde nationale. Depuis plusieurs jours, on parlait, ici, de mécontentement des militaires. Est-ce une conséquence directe ? Certains le pensent. Il faut attendre pour savoir la suite de l’histoire.


D’après Rfi, le médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, Goodluck Jonathan est attendu à Bamako ce mardi.
La Redaction



AUTRES INFOS

Cet enfant pose à Macron la question que tout le monde a en tête : "Ça va la claque que tu t'es prise ?"

Le capitaine Omar Touré radié des cadres de la gendarmerie (Document)

L'administrateur de PASTEF chez Mary Teuw Niane

Média : LERAL TV, désormais disponible sur le bouquet Orange de la TVO au Canal 8

Média : Le journaliste Modou Mbacké Niang rejoint "Emédia"

Mari brulé vif : L'affaire d'Aïda Mbacké renvoyée au 7 juillet

Mali :L'influenceuse, Diaba Sora libre

TV& RADIOS

ZIGUINCHOR : le Saes-Uasz opte pour l’arrêt des cours jusqu'au redémarrage des chantiers

Farba Senghor révèle: "Pape Makhtar Diallo a été viré par Bougane parce que..."

Me Malick Sall sur l'affaire de Boy Djinné : « On fera le maximum pour qu'il rejoigne sa famille très prochainement »

Vidéo: Privées de presque toutes leurs terres, le Chef de village de Ndengler accuse Macky

Isma Dioum dit pourquoi Macky Sall peut valablement postuler pour un autre mandat…

Aliou Sow sur le 3e mandat de Macky : «Il faut l’empêcher. Cela ne doit pas faire un recours au Conseil constitutionnel...»

Sonko à Macky : "Le vrai terroriste, c'est celui qui recrute des nervis pour tirer sur les populations" ( En Direct )



Inscription à la newsletter

Recherche