Dépôts des listes et des parrainages : La CENA recadre Yewwi Askan Wi, Benno Book Yaakaar...

Samedi 14 Mai 2022

Au regard de l’ébullition du champ politique en cette période préélectorale, la Commission électorale nationale autonome (Cena) est montée au créneau pour rappeler les règles du jeu, et regretter certains aspects.

«Depuis le 6 mai 2022, le dépôt des listes de candidatures des partis, coalitions de partis et entités regroupant des personnes indépendantes se déroule devant la commission de réception des candidatures sise à la Direction générale des élections (DGE). La CENA, comme l’indique la loi, contrôle et supervise ces opérations. Celles-ci se poursuivent dans d’excellentes conditions», indique la Cena.

Dans son communiqué de presse parvenu à iGFM,  elle explique avoir eu à proposer un tirage au sort pour le dépôt des dossiers. Et ce procédé a été soumis aux mandataires qui ont aussi, sans exception, accepté que le tirage au sort détermine l’ordre de passage devant la commission pour la vérification des parrainages, le dépôt du complément des dossiers de candidatures et, enfin, l’ordre de présentation des bulletins dans le bureau de vote. 


 
Mais, regrette la Cena, «malgré cette belle unanimité, la date limite de dépôt n’a été formellement respectée par aucun des mandataires.» «Beaucoup de listes de parrainages et de dossiers de candidatures n’ont été soumis à la commission de réception que bien après les dates et heures fixées. La CENA regrette ce comportement des partis qui fausse, de manière délibérée, la bonne organisation de la réception par la commission des dossiers de candidatures que l’on espérait beaucoup plus sereine cette année», indique-t-elle.


La Cena dit, aussi, avoir constaté la polémique née de la publication de listes dans les réseaux sociaux, «entraînant quelques déclarations et violences inacceptables qu’elle condamne fermement.» C'est pourquoi elle appelle à la sérénité et au sens des responsabilités des acteurs politiques sur leur obligation à entretenir, dans les joutes politiques, un climat de paix sans lequel la vie démocratique ne saurait se dérouler dans une saine ambiance.»
R

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Mai 2022 - 14:33 Mali : 258 casques bleus tués en neuf ans





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter