Menu

Délocalisation du lycée Talibou Dabo : La tension monte

Dimanche 30 Mai 2021

On note une farouche opposition à la délocalisation du lycée Talibou Dabo. A cet effet, Mamadou Sakho du collectif des Handicapés du Centre Talibou Dabo  n'a pas fait langue de bois avant de dénoncer la discrimination faite aux enfants en situation d’handicap. Par ailleurs, il a fait savoir qu'ils comptent mener le combat jusqu'à ce que le gouvernement du Sénégal revient sur ces décisions. 

"Depuis l'ouverture des classes, nous avons constaté que le Lycée Talibou Dabo est en train de supprimer par palier progressif. L'école primaire, le Cem et le Lycée ont été construites dans le but de permettre aux handicapés d'avoir un cadre propice pour pouvoir suivre correctement leurs études et s'insérer dans la vie active que de se retrouver dans la rue. Mais si nous avons constaté que les écoles ont en train de rendre l'accès difficile pour ceux enfants,c'est parce qu'ils ne donnent pas la chance aux élèves de poursuivre leur étude convenablement", soutient-il


"On ne peut pas comprendre qu'on mette les moyens pour équiper le centre,l'école primaire et le Cem et revenir délocaliser au Lycée où les conditions ne sont réunies pour pour prendre en charge ces enfants qui sont,au delà de leur situation d’handicap, présentent d'autres handicaps."


Toutefois, Mamadou Sakho du collectif des Handicapés du Centre Talibou Dabo, interpellent le ministre de l'éducation de revenir sur ses pieds et de mettre le lycée au niveau du Centre Talibou Dabo.  "Les enfants qui ont réussi l'année dernière à l'entrée en sixième n'ont pas été reçus directement par lycée Talibou Dabo. Parce que  ( le lycée) n'a pas reçu une notification qui atteste que les enfants doivent être orientés",avance le porte parole du jour.


Et de révéler que :"c'est l'implication des bonnes volontés qui a fait que les enfants soient orientés.Les enfants ne peuvent se rendre dans le lycée pour la simple raison que le lycée n'est pas équipé ni pavé pour faciliter leurs déplacements et leurs épanouissements", déclare-t-il en précisant qu'ils ont essayé de rencontrer les autorités compétentes en vaine. 

 
La Redaction



AUTRES INFOS

Cet enfant pose à Macron la question que tout le monde a en tête : "Ça va la claque que tu t'es prise ?"

Le capitaine Omar Touré radié des cadres de la gendarmerie (Document)

L'administrateur de PASTEF chez Mary Teuw Niane

Média : LERAL TV, désormais disponible sur le bouquet Orange de la TVO au Canal 8

Média : Le journaliste Modou Mbacké Niang rejoint "Emédia"

Mari brulé vif : L'affaire d'Aïda Mbacké renvoyée au 7 juillet

Mali :L'influenceuse, Diaba Sora libre

TV& RADIOS

ZIGUINCHOR : le Saes-Uasz opte pour l’arrêt des cours jusqu'au redémarrage des chantiers

Farba Senghor révèle: "Pape Makhtar Diallo a été viré par Bougane parce que..."

Me Malick Sall sur l'affaire de Boy Djinné : « On fera le maximum pour qu'il rejoigne sa famille très prochainement »

Vidéo: Privées de presque toutes leurs terres, le Chef de village de Ndengler accuse Macky

Isma Dioum dit pourquoi Macky Sall peut valablement postuler pour un autre mandat…

Aliou Sow sur le 3e mandat de Macky : «Il faut l’empêcher. Cela ne doit pas faire un recours au Conseil constitutionnel...»

Sonko à Macky : "Le vrai terroriste, c'est celui qui recrute des nervis pour tirer sur les populations" ( En Direct )



Inscription à la newsletter

Recherche