Menu






Décisions du Conseil Constitutionnel : La réaction de la coalition "Aar Sénégal"

Mardi 24 Mai 2022

Décisions du Conseil Constitutionnel : La réaction de la coalition "Aar Sénégal"
AAR SÉNÉGAL prend acte des décisions prises par le Conseil constitutionnel et rendues publiques ce mardi 24 mai 2022 en vertu de l’article LO 184 du code électoral.
AAR SÉNÉGAL condamne les conséquences iniques du parrainage qui ont abouti au rejet des recours engagés par des listes candidates (Gueum sa bop, And Nawlé and liguey, Jammi Gox Yi, And Jef/Jefal Sénégal /nasru, Defar sa Gox) sans prendre en compte les dispositions de l’article 4 de la constitution qui « consacrent la liberté de concourir à l’expression du suffrage » comme précisé par le conseil constitutionnel dans sa décision n° 8/E/2022, AFFAIRE n° 3/E/22.
AAR SÉNÉGAL constate que les décisions n°1 et n°8 du Conseil constitutionnel (curieusement datées du 21 mai mais seulement rendues publiques ce 24) balisent la voie au "Baara yëgoo" évoqué lors de notre conférence de presse du 22 mai 2022. 
Il y a aujourd'hui un malaise dans la démocratie et des signes profonds de l'effondrement de l'Etat de droit quand des soi-disant avocats de la libre participation aux élections n’avaient pas réagi contre le rejet de beaucoup de listes par le filtre illégal du parrainage mais évoquent la paix sociale pour justifier la réintroduction de ce que la loi électorale en ses articles L149, L178 et L179 rejette formellement. 
AAR SÉNÉGAL signale, par ailleurs, que le ministre de l’Intérieur en vertu de l’article L179 dernier alinéa a démissionné de son rôle de contrôle de la régularité des listes en ce qui concerne le cas de BBY. 
Cette attitude partisane rompant le principe d’égalité devant la loi, a eu pour conséquence de dépasser le délai des « deux (2) premiers jours suivant le début de l'analyse pour la recevabilité juridique » devant permettre de notifier à ladite coalition l’irrecevabilité manifeste de sa liste proportionnelle en vertu des dispositions pertinentes des articles L179 et L178 al 2 du code électoral. 
De même, le ministre de l’Intérieur s'est gardé de notifier à la coalition YAW la présence d'un doublon dans sa liste nationale. Pour mémoire, l'existence de ce doublon a été rendue publique par les responsables de cette coalition.
AAR SÉNÉGAL se réserve le droit, de prendre, en temps opportun, les dispositions nécessaires pour l’application égalitaire de la loi à l’égard de tous. 
En effet, la préservation de la paix sociale ne passe que par le respect des lois de la République.
Thierno Bocoum,
Porte-parole national de la coalition AAR SÉNÉGAL
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique


Flux RSS

Inscription à la newsletter