Menu

De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir ! (Ibrahima Thiam)

Vendredi 15 Novembre 2019

Lopposition doit arrêter de se focaliser sur le débat du troisième mandat présidentiel de Macky Sall. Cette question est réglée définitivement. Nul ne peut exercer dans notre pays deux mandats consécutifs. Si le Président Macky Sall a la tentation dun 3è mandat. Il a droit den rêver comme son père et mentor politique Abdoulaye Wade lavait imaginé en son temps.
 
Je rappelle que le président Wade avait présumé de ses forces et était resté prisonnier d'un système de pensée archaïque. Le mépris du peuple, de ses institutions, de tous ceux qui n’étaient pas daccord avec lui.  Résultat des courses, Abdoulaye Wade a emprunté la petite porte de sortie. Il aurait pu se réserver un autre destin.  Lhistoire politique retiendra surtout de lui sa cuisante défaite en 2012, apparentée à un référendum contre sa candidature illégale.
 
Macky Sall à la différence de son mentor, peut tirer des leçons de cette aventure. Il a lopportunité de pouvoir méditer sur le respect de lengagement politique, éthique et moral mais surtout des conséquences dun énième tripatouillage constitutionnel. Si le conseil constitutionnel est  toujours prompt à trouver les voix et moyens pour honorer  ses désirs et sa volonté, le peuple reste néanmoins souverain pour choisir ses dirigeants. Le président peut en effet interdire à sa majorité den débattre mais il ne peut empêcher les psychiatres de se pencher sur la « folie du pouvoir » ou le « pouvoir de la folie des présidents africains ».
 
En revanche, il nest pas indispensable quil y ait unité, consensus ou unanimité de lopposition. Limportant est quelle propose dans ce contexte tourmenté, des projets de société alternatifs. Il est regrettable , que lagenda de Macky Sall soit lunique marqueur politique pour lopposition. Ses adversaires sortent souvent du bois pour clouer au pilori ses décisions  et celles de son gouvernement mais les dénonciations-accusations ne doivent pas être le seul fond de commerce des  leaders politiques. Le  peuple sénégalais a besoin dun nouveau souffle après plusieurs années de dégradations économiques et sociales. Et il ne peut  soffrir le luxe de confier le pouvoir  à des marchands dillusions ou des populistes.
 
Je ne cesse de dénoncer depuis très longtemps des coalitions de circonstances des partis politiques qui se liguent à chaque échéance électorale, mus par leurs seuls intérêts. Les acteurs politiques doivent cesser de courir après les victoires électorales sans prendre le temps de construire une réelle alternative.
 
Ibrahima Thiam, Président Autre Avenir
 
RED



AUTRES INFOS

Dieuppeul-Derkle : La COJER distribue des kits scolaires aux établissements scolaires

Gamou à Kaolack : Abdoulaye Khouma gâte les détenus

La belle actrice Ndeye Diarra de la série « Allô DG »

Gamou de Bessire: Le village de Sonko rejette l'argent de Doudou Ka

UCAD : Grosse réforme pour l’accès au campus

Matam :Le feu ravage des champs d’arachide et de niébé

Maouloud 2021 : Abdoulaye Diouf Sarr appuie les familles religieuses

TV& RADIOS

La grosse révélation de Doudou Ka :«Le prénom du candidat de Macky à Ziguinchor commence par D..»

L'activiste Ivoirien, Tingué Foué aux dirigeants Africains : "Il faut revoir vos comportements"

L'activiste Cheikh Ousmane Diallo :"Que Macky Sall sache qu'il a désormais une jeunesse consciente devant lui ..."

Des jeunes de l'APR Dakar-Plateau vilipendent Yaham et Salihou Keika "Ils passent tout leur temps à piailler dans les médias alors qu'ils ne foutent rien..." (Vidéo)

Pape Abdoulaye Touré : "Au Sénégal quand vous êtes dans le camp de Macky Sall, vous pouvez tuer et voler sans être inquiété"

Enclavement de la commune de Mery: l'association "Fédé sousbé Felitebé" dénonce l'attitude "irresponsable" du maire (Vidéo)

Attaque contre Pastef à Ziguinchor: Doudou Ka « perd » l’estime des internautes



Recherche