Menu

Cancer de la prostate : cette habitude simple que les hommes peuvent adopter pour réduire les risques

Jeudi 12 Octobre 2023

Un article publié sur le site web "Harvard Health Publishing" explique les conclusions des chercheurs sur un sujet sur lequel vous ne vous étiez jamais penchés : à quelle fréquence un homme devrait éjaculer pour jouir d'une santé optimale ? Heureusement pour vous, les gars, des chercheurs de l'université de Harvard s'y sont intéressés, et nous allons analyser ces données pour vous.

L'activité s e x u e l l e entre-t-elle en ligne de compte ? Comme l'indique le site web de Harvard, "les scientifiques savent que la génétique joue un rôle important (en ce qui concerne le cancer de la prostate), et ils ont des preuves solides que le régime alimentaire et d'autres facteurs liés au mode de vie sont également importants".


29 342 hommes âgés de 46 à 81 ans ont indiqué le nombre moyen d'éjaculations par mois (qu'elles soient dues à des rapports s e x u e l s, un plaisir solitaire ou à des émissions nocturnes) aux chercheurs, dans une étude qui dure depuis 1992.

Au cours de la dernière année la plus récente, dans les tranches d’âge allant de 20 à 29 ans et de 40 à 49 ans, les hommes participant à l'étude devaient également indiquer combien de fois ils avaient éjaculé.

Les chercheurs avaient émis l'hypothèse que plus les hommes éjaculent fréquemment, plus le risque de cancer de la prostate était élevé. Or, les résultats se sont montrés pour le moins différents... et ont même montré le contraire !

"Les hommes qui ont déclaré avoir eu entre 4 et 7 éjaculations par mois au cours de leur vie, et ceux qui ont éjaculé 21 fois par mois ou plus, ont un risque de cancer de la prostate inférieur de 31 %", montrent les résultats publiés sur le site Harvard Health Publishing. Les hommes de l'étude qui éjaculaient le plus souvent avaient moins de risques de développer un cancer de la prostate.

Les facteurs liés au mode de vie et la fréquence des tests PSA (antigène spécifique de la prostate) ont été pris en compte. Il apparaît donc que ces résultats "ont résisté à une évaluation statistique rigoureuse" !

36 % de chance de cancer de la prostate en moins

Avec 4,6 à 7 éjaculations par semaine au cours de leur vie, les volontaires australiens avaient 36 % de risques en moins de se voir diagnostiquer un cancer de la prostate avant l'âge de 70 ans. L'étude australienne a révélé, elle aussi, que les hommes qui éjaculaient davantage présentaient un risque plus faible de cancer de la prostate.

L'éjaculation présente également de nombreux avantages pour la santé des hommes, en plus de la prévention du cancer. Vu qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une partenaire pour profiter de ces avantages, il ne tient donc qu'aux hommes de "prendre leur santé en main" !
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Touba : un dealer arrêté avec 89 cornets de chanvre indien

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 23 Avril 2024 (wolof)

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 22 Avril 2024 (wolof)

La Une du journal le Reveil du Avril 22 Avril 2024

Le Clasico tourne en faveur du Real Madrid grâce à Jude Bellingham et se rapproche du titre

Manchester United se qualifie pour la finale après un duel intense contre Coventry City

Bayer Leverkusen maintient son invincibilité avec un nul de dernière minute contre Dortmund (1-1)

Réaction épique de Liverpool : Victoire cruciale à Fulham après l'échec en "Europa League"

Éducation en Casamance : Macky Sall félicite Dieynaba Goudiaby lors des Assemblées du Printemps du FMI et de la Banque Mondiale

Saudi Pro League : Sadio Mané offre la victoire à Al-Nassr...


Flux RSS

Inscription à la newsletter