Menu

Badara Pouye aux responsables de la RTS : « La rupture, c'est aussi refuser les anciennes pratiques »

Lundi 13 Mai 2024

Dans une déclaration publiée sur son compte, Badara Pouye, responsable de Pastef et journaliste, a dénoncé avec vigueur ce qu'il qualifie de partialité flagrante de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS) dans le traitement de l'information. S'exprimant en tant que membre de l'actuel régime et professionnel des médias, M. Pouye a pointé du doigt la tendance de la RTS à inviter exclusivement les partisans de Pastef, le parti auquel il est membre.

Cette situation, selon M. Pouye, est d'autant plus alarmante qu'elle persiste malgré les promesses de changement et de pluralisme démocratique. « Nous avions déjà dénoncé cette partialité lorsque nous étions dans l'opposition », a-t-il rappelé.

Pour lui, la RTS continue sur la même voie, reprenant les mêmes pratiques qui vont à l'encontre de l'éthique journalistique et de la démocratie. « La rupture, c'est aussi refuser les anciennes pratiques », a-t-il souligné. Il a appelé le nouveau Directeur Général de la RTS, Pape Alé Niang, à intervenir pour mettre fin à cette partialité qui entache l'image de la RTS et qui ne respecte pas la diversité des opinions politiques au Sénégal.

Dans cette optique, M. Pouye insiste sur la nécessité pour la RTS de s'ouvrir à l'ensemble de l'opposition actuelle, offrant ainsi une tribune équitable à toutes les voix politiques du pays. « La RTS doit être un espace où toutes les opinions sont représentées, où la diversité politique est respectée », a-t-il affirmé.

Enfin, M. Pouye a souligné l'importance de l'émission « Point de Vue » animée par Omar Gning, affirmant que son contenu ne devrait pas être la priorité exclusive de Pastef, mais devrait plutôt servir l'intérêt général de tous les Sénégalais, quel que soit leur alignement politique.

Cette déclaration de M. Badara Pouye met en lumière les défis persistants auxquels est confrontée la RTS en matière de pluralisme politique et souligne l'urgence pour les médias d'État de jouer un rôle impartial dans la couverture médiatique, en garantissant une représentation équitable de toutes les perspectives politiques du pays.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

L'Éclatante Mamy Sora : Quand l'audace vestimentaire rencontre la confiance en soi

Syrie: l'épouse du président Bachar el-Assad atteinte de leucémie

Iran: début des processions funèbres pour le président Raïssi

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 21 mai 2024 (wolof)

Biens Mal acquis : Cheikh Bara Ndiaye enfonce l'ex ministre Thèrèse Faye Diouf (vidéo)

Au Maroc, cinquième mois de grève dans les facultés de médecine

Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Interdit d’antenne à la RFM : Sidath Thioune réagit enfin ! (vidéo)

Bravador : L'Influenceur Ivoirien au Service d'Ousmane Sonko

Nécrologie : Décès de l'artiste Bah Moody


Flux RSS

Inscription à la newsletter