Menu

Aide militaire française détournée en Égypte: la journaliste Ariane Lavrilleux placée en garde à vue

Mardi 19 Septembre 2023

Le domicile de la journaliste Ariane Lavrilleux, qui collabore avec plusieurs médias dont RFI et qui fut à l'origine de révélations fin 2021 sur un possible détournement égyptien d'une opération de renseignement française dans le pays, a été perquisitionné et elle a été placée en garde à vue, mardi 19 septembre en France. Le média Disclose, qui avait publié son article à l'époque, a dévoilé l'information.


Aide militaire française détournée en Égypte: la journaliste Ariane Lavrilleux placée en garde à vue
« Perquisition en cours au domicile de la journaliste de Disclose, Ariane Lavrilleux. Des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont placé notre journaliste en garde à vue. Une nouvelle atteinte inadmissible au secret des sources », a dénoncé sur X (anciennement Twitter) le média d'investigation Disclose. Une source proche du dossier a confirmé à l'AFP qu'une juge d'instruction menait actuellement ces opérations, « compte tenu de son statut de journaliste ».

Celles-ci ont lieu dans le cadre d'une information judiciaire en cours depuis juillet 2022, ouverte par le parquet de Paris pour compromission du secret de la défense nationale et divulgations d'identité de militaires et confiée à la DGSI, a confirmé cette source.


« Je suis effarée et inquiète de l'escalade dans les atteintes à la liberté d'informer, et des mesures coercitives prises contre la journaliste de Disclose », a réagi Me Virginie Marquet, avocate d'Ariane Lavrilleux et du média d'investigation. « Cette perquisition risque de porter gravement atteinte au secret des sources de journalistes, dont je peux légitimement craindre qu'il a été totalement bafoué depuis ce matin. Disclose protègera sa journaliste qui n'a fait que révéler des informations d'intérêt public », a-t-elle ajouté.




Une « atteinte à la liberté d'enquêter et d'informer »

Disclose avait affirmé, dans un article publié en novembre 2021, que la mission de renseignement française Sirli, débutée en février 2016 au profit de l'Égypte au nom de la lutte antiterroriste, avait été détournée par l'État égyptien, qui se servait des informations collectées pour effectuer des frappes aériennes sur des véhicules de contrebandiers présumés, à la frontière égypto-libyenne.

Selon les documents obtenus par Disclose, « les forces françaises auraient été impliquées dans au moins 19 bombardements contre des civils, entre 2016 et 2018 » dans cette zone. Malgré les inquiétudes et alertes de certains responsables sur les dérives de l'opération, les autorités françaises n'auraient pas remis en cause la mission, d'après Disclose citant des documents secrets.

À la suite de cette publication, le ministère français des Armées avait porté plainte pour « violation du secret de la défense nationale ». Une enquête préliminaire avait été ouverte en novembre 2021 avant qu'une juge d'instruction soit désignée à l'été 2022.


Sur X (ex-twitter) les réactions indignées se succèdent. Le magazine Complément d'enquête, diffusé sur la chaîne publique de télévision France 2, apporte son soutien à Anne Lavrilleux et dénonce une « atteinte au secret des sources et à la liberté d’informer ». Même son de cloche auprès de la Société des journalistes (Sdj) de France Télévisions : « Grâce à son travail, Ariane Lavrilleux avait réalisé un reportage pour Complément d'Enquête sur cette opération militaire Sirli. La Sdj lui apporte son soutien et dénonce son placement en garde à vue, nouvelle atteinte à la liberté d'enquêter et d'informer. » Reporters sans frontière dit « craindre que les démarches de la DGSI portent atteinte au secret des sources ».

(et avec AFP)
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 15 juillet 2024 (wolof)

Finale Copa America : L'Argentine de Messi victorieuse dans un match mémorable

Mame Zé frappe fort : Il critique la gestion de Macky Sall et encourage Diomaye et Sonko...

Euro 2024 : L'Espagne bat l'Angleterre et devient championne d'Europe



Flux RSS

Inscription à la newsletter