Aéroport LSS : 26 milliards FCFA déjà encaissés sur la vente des terrains

Mercredi 23 Mars 2022

 Aéroport LSS : 26 milliards FCFA déjà encaissés sur la vente des terrains
Le processus de vente des 30 hectares de terrains sur le site de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff, démarré en 2021, suit son cours. Environ 300 parcelles ont été vendues et près de 26 milliards FCFA mis dans les caisses de l’Etat.

 
Chargée de la commercialisation de l’assiette foncière de 30 hectares sur le site de l’Aéroport Léopold Sedar Senghor de Yoff, la Compagnie générale immobilière du Sahel (Cgis) est à fond dans le processus. Presque 300 parcelles ont déjà été vendues, pour un coût d’environ 26 milliards FCFA. Les montants encaissés doivent servir à financer le programme de 100 000 logements sociaux de l’Etat, à travers notamment la Société d’aménagement foncier et de rénovation urbaine (Safru).

C’est en 2020 que la décision avait été prise. En Conseil des ministres le 24 juin, le président de la République avait informé le gouvernement de sa «décision de confier l’assiette foncière disponible de 30 hectares à l’Aéroport de Yoff, à la Caisse des Dépôts et consignations (Cdc), afin de renforcer l’aménagement durable et la valorisation équitable de la zone concernée à travers des offres publiques d’aménagement et de vente, répondant aux principes de transparence et de rentabilité pour l’Etat.» Suivant les explications du ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, un appel d’offres devait être lancé par l’Etat pour la vente de 30 hectares de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff. Mais au finish, c’est la Compagnie générale immobilière du Sahel (Cgis) qui a été chargée de la commercialisation des terrains.

«L’idée de départ était de recruter des cabinets de courtage, mais finalement l’option qui a été retenue est de confier la commercialisation exclusivement à la Cgis, filiale immobilière de la Cdc, afin d’avoir une maîtrise du processus, explique Abdou Khafor Touré, Directeur général de la Cgis. Comme nous étions dans une opération inédite, il a été retenu de renoncer à la mise en concurrence ou à l’appel à des cabinets tiers, parce que le domaine du foncier est extrêmement sensible.»
Démembrement de l’administration financière publique, la Cdc devait opérationnaliser la volonté de l’Etat sur la superficie en question.

Le Dg de la Cgis rappelle l’historique du dossier. «L’Etat du Sénégal a cédé à titre onéreux à la Cdc une assiette de 30 hectares sur le site de l’ancien Aéroport de Yoff, par une convention qui a été signée en janvier 2021. Et dans le cadre de la valorisation de cette assiette, la Cdc a entrepris un vaste programme d’aménagement durable, et a contracté avec une entreprise de la place pour faire un niveau de terrassement et de viabilisation élevé avec toutes les commodités. La viabilisation a démarré en juillet 2021 et est prévue sur 18 mois, donc nous sommes aujourd’hui à 8 mois de travaux. Les travaux se déroulent normalement, il y a un niveau très satisfaisant, et les terrains seront livrés dans les délais.» La vente des parcelles aux Sénégalais intéressés devait rapporter à l’Etat un peu plus de 60 milliards FCFA, et à l’heure actuelle, près de 26 milliards ont été récoltés.

«La Cgis a commencé le processus de vente en juillet 2021. Nous avons subdivisé le lotissement en parcelles de 600, 500, 300 et 200 m2, avec un prix allant de 400 000 à 600 00O FCFA le m2. Et à la date d’aujourd’hui, nous sommes à environ 300 terrains vendus, avec un chiffre d’affaires globalement satisfaisant de près de 26 milliards FCFA», indique Abdou Khafor Touré. Il s’agit pour la plupart de terrains à usage d’habitation, mais le Dg de la Cgis fait savoir qu’il y a un quartier autour du boulevard aménagé en parcelles de 600 m2 pour la création d’un quartier d’affaires par exemple. Abdou Khafor Touré assure que tous les Sénégalais qui ont les moyens et qui sont intéressés, peuvent acquérir les terrains.

L’Aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff a été transformé en Aéroport militaire par décret 2017-2022 et sa gestion confiée à l’Armée nationale, après l’ouverture en décembre 2017 du nouvel Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) de Diass.

kewoulo.info
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Koumpentoum : Le président du Tribunal accusé de violence

Ce que Daba Coulibaly faisait à la SGBS avant de se suicider

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas


Flux RSS

Inscription à la newsletter