Menu

Absence ou manque de démocratie grève notre présent et hypothèque notre avenir (Par Nicolas Silandibithe Bassène)

Vendredi 24 Mars 2023

Depuis un certain moment la démocratie sénégalaise- jadis vitrine en l’Afrique de l’Ouest -est une balluche. L’encloisonnement du débat contradictoire et sa qualité mettent en lumière le défi majeur de sa promotion. La démocratie étant une invite et une incitation à discuter et à refuser la stérilité des polémiques sans fin offre au citoyen plus de lisibilité pour aiguillonner son choix. Pour qu’une démocratie fonctionne normalement pour le bien-être des citoyens, aucun débat, aucun sujet de la vie de la nation ne saurait être interdit.


Aujourd’hui, le Sénégal est à la croisée des chemins entre démocratie et autocratie. Nous vivons présentement la peur, l’intimidation, bref nous assistons à une restriction des libertés qui par ailleurs sont la quintessence de la démocratie.  En revanche, donner son avis sur les sujets qui fâchent l’actualité tels que le fatidique troisième mandat, les épineux rapports des corps de contrôle de l’Etat (IGF, IGE, OFNAC, GENTIF…), le coût de la vie, la gestion gouvernementale des affaires… s’avère périlleux pour tout citoyen qui s’y essaie surtout pour les opposants du régime actuel. Quelle balluche ! Or, le principe du débat contradictoire clairement posé et respecté est un des piliers démocratiques.    

    
Pourtant, La démocratie exige le débat et son avenir en dépend. L’avenir de la démocratie du Sénégal dépend lui-même de ce que sera la qualité des débats. La promotion de celle-ci passera inévitablement par la pratique du débat contradictoire et civilisé, par la liberté de la presse et d’opinion du peuple.


Cependant, si la pratique du débat est indispensable, la manière de le conduire est non moins fondamentale. Le débat d'idées est essentiel car c'est ce qui nourrit la démocratie.
Pourquoi il est important de débattre ? Répondre à cette question permet de mesurer son importance comme pilier infaillible à une bonne démocratie. Un débat de qualité permet la confrontation de points de vue. En débattant, on réfléchit aux arguments de ses Codébatteurs. Débattre permet en outre d’éclairer le choix du citoyen. Le choix des dirigeants devrait résulter étroitement du produit des débats. Il convient donc que ce choix soit fondé sur des débats de qualité car il engage l’avenir des générations présentes et futures. Débattre c’est émettre son point de vu argumenté et accepter les contradictions. Par conséquent, c’est avoir la capacité à reconnaître la validité des arguments de nos contradicteurs, le courage à avouer ouvertement nos erreurs en gentleman sans insulte sans violence verbale ou physique. C’est cela un débat civilisé qui nourrit la démocratie. Pour pouvoir le faire qu’il faudrait que les acteurs politique soient imbus d’ouverture d’esprit, de savoirs, de savoir-faire et surtout de l’honnêteté intellectuelle qui sont les conditions nécessaires à la discussion. En cela s’ajoute que le défenseur de la démocratie doit avoir un grand désir d’avenir. Il doit vouloir construire cet avenir donc ne pas penser à lui et à ses privilèges du moment. Ainsi, avoir le sens de la démocratie, c’est donc avoir le sens de l’avenir. Ce qui fait qu’être démocrate est difficile dans la pratique bien est-il que tous crient l’être.


Tout contre fait, en démocratie, il n’y a aucune raison pour que le futur se conjugue au présent, ou au passé ou encore rétrécir les libertés quelles qu’en soient. La démocratie ne saurait être réduite au processus électoral selon le principe du suffrage universel.
Pour finir, il est important de noter que les bienfaits d’une bonne démocratie aujourd’hui sont des investissements dans la démocratie de demain et des capacités accrues pour mobiliser la démocratie après-demain. L’absence ou le manque de démocratie aujourd’hui grève notre présent et hypothèque notre avenir. Dans quelle situation sommes-nous au Sénégal : autocratie ou démocratie ??

Nicolas Silandibithe Bassène
 
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Sénégal : 78 pèlerins positifs au coronavirus, appel à la prudence lors des cérémonies de "Ganalé"

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 24 juin 2024 (wolof)

Euro 2024 : Cristiano Ronaldo s’empare d’un nouveau record historique

Énigme à Saly Portudal : Aminata, toujours vi£rge, cherche l'explication à sa grossesse

Basket : L'ASC Ville de Dakar remporte la Coupe de la Ligue dames

Alkhary : La députée Maimouna Sène s'est mariée avec le Premier Vice Président...

Adja Diao dévoile les trésors cachés de son village au Sud du Sénégal

Tristesse au Bayern : Thomas Wilhelmi s'éteint

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Samedi 22 juin 2024 (wolof)

Melbet Sénégal : Votre première destination de paris


Flux RSS

Inscription à la newsletter