Tuerie raciste aux USA: Dylann Roof condamné à mort

Mercredi 11 Janvier 2017

Le jury a délibéré moins de trois heures. Mardi, le suprémaciste blanc Dylann Roof a été condamné à mort pour avoir tué neuf paroissiens d’une église noire de Charleston, le 17 juin 2015. La décision a été prise à l’unanimité par les 12 jurés.

Le jeune homme de 22 ans, qui a assuré lui-même sa défense ces derniers jours, a écouté l’énoncé du verdict sans trahir d’émotion. Une procédure d’appel va désormais s’ouvrir et elle pourrait durer une dizaine d’années que le condamné passera dans les couloirs de la mort.
« Je devais le faire »

Il a une dernière fois mardi justifié par ses convictions personnelles cet acte, dans la plaidoirie finale de son procès. « J’ai estimé que je devais le faire, et j’estime toujours qu’il fallait que je le fasse », a-t-il déclaré, peu après que le procureur eut requis la peine capitale à son encontre. Quelques jours auparavant, il l’avait assuré : « Il n’y a rien qui cloche chez moi sur le plan psychologique. »

Les 12 jurés sont tombés d’accord à l’unanimité sur les facteurs aggravants concernant ses homicides, notamment la préméditation et l’absence de remords, sans trouver de circonstances atténuantes bénéficiant à l’accusé.

La fusillade qu’il a perpétrée avait d’autant plus marqué l’opinion publique nationale et internationale qu’elle avait ensanglanté le 17 juin 2015 une église, et pas n’importe laquelle : un lieu symbole de la lutte des noirs contre l’esclavage. L’Emanuel African Methodist Episcopal Church rassemble la plus ancienne communauté noire de Charleston, ville historique de l’époque des plantations, située dans le sud-est des Etats-Unis.



AUTRES INFOS

Rihanna annonce un projet de 187 milliards au Sénégal

Scandale: le bois Casamançais en Gambie, un blanc revendique...

Wally Seck : Tout ce que vous ne saviez pas sur sa fortune

Encore une journaliste nue sur un site de film X

Theodoria Sagna, la ravissante actrice en six photos

Vidéo- « Les wolofs sont tous des mendiants » (Ahmed Khalifa Niasse)



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor