Menu



Exclusif.net



Sortie de crise : Ce que Mimi propose à Macky

Dimanche 7 Mars 2021

L’ancienne première ministre du Sénégal, Aminata Touré, s’est exprimée sur la situation que traverse actuellement le pays. Elle a saisi la veille du 8 mars, Journée Internationale de la Femme célébrée cette année dans un contexte difficile, pour s’incliner devant « la mémoire de ceux qui ont malheureusement perdu la vie durant les évènements douloureux qui secouent notre pays depuis quelques jours. En tant que mère, je partage la douleur de celles qui les ont mis au monde. Aucune mère ne souhaite enterrer son enfant, ce n’est pas dans l’ordre naturel de la vie. Notre pays admiré pour sa stabilité devrait très rapidement retrouver la sérénité et la cohésion qui lui sont reconnues dans le monde entier. Tout doit être mis en œuvre pour y arriver car la stabilité et la paix n’ont pas de prix », a soutenu Aminata Touré. 
  
« 70% des sénégalais ont moins de 35 ans. Le Sénégal est un pays jeune et la Jeunesse doit être au cœur des préoccupations quotidiennes de nos décideurs. La Jeunesse c’est notre présent, c’est notre avenir immédiat. La crise de la Covid-19 qui sévit depuis plus d’un an a eu un impact économique terrible sur toutes les catégories sociales et tout particulièrement sur notre Jeunesse qui s’active essentiellement dans le secteur informel mais aussi sur les nombreux jeunes en quête d’emploi », rappelle-t-elle. 
  
L’ancienne première ministre du Sénégal d’ajouter : « Il est urgent que le désespoir de cette Jeunesse qui s’est exprimée y compris par des actes de violence regrettables, soit entendu par le Président de la République, le Père de la Nation. Aussi, je recommande au Président de la République de s’adresser à la Jeunesse de son pays afin que celle-ci comprenne qu’il les a compris. Je suggère aussi au Président de la République d’opérer dans l’urgence toutes les économies budgétaires possibles pour mettre en place un programme spécial d’urgence pour la Jeunesse avec la participation effective et transparence des organisations de jeunes et la société civile en veillant à son exécution effective au niveau le plus décentralisé que sont les quartiers ».  
  
Poursuivant son argumentaire, Aminata Touré souligne que « la commande publique de plus de 1000 milliards doit être le levier pour redynamiser le secteur informel où s’activent de nombreux jeunes. Il faut que cette crise de la Covid-19, qui a charrié tant de désespoir, soit transformée en une opportunité pour notre pays afin de produire des emplois pour notre Jeunesse ».  
  
Pour cela, dit-elle, «il faut d’abord que la Paix revienne et rapidement. Au Président de la République qui détient les clés de la désescalade, nous demandons solennellement d’exercer son statut de Père de la Nation afin de renouer les fils d’un dialogue direct et franc avec sa Jeunesse et tous les segments de la Nation en vue de dépasser rapidement cette situation grosse de tous les dangers pour notre pays, respecté jusqu’ici par tout le monde comme un modèle de paix et de stabilité en Afrique ». 

La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Mai sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche