Menu

Scandale : l'État sénégalais a "renoncé" à ses 10% d'actions dans le capital de Sococim

Jeudi 2 Mai 2024

Dans une révélation fracassante, le quotidien Libération a mis en lumière les motivations potentielles du régime de Macky Sall à s'accrocher au pouvoir, mettant en avant une série de scandales qu'il aurait préféré ne pas léguer à son successeur. Au cœur de cette investigation journalistique se trouve la cession, sous des conditions opaques, des parts de l'État sénégalais dans la société Sococim.

Selon les informations divulguées par Libération et issues du rapport de la Cour des Comptes, l'État sénégalais aurait volontairement "renoncé" à ses 10% d'actions dans le capital de Sococim, une décision qui soulève des interrogations quant à ses motivations et aux conditions dans lesquelles cette cession s'est opérée. Cette action, jugée peu transparente, alimente les spéculations sur les possibles connexions entre les intérêts privés et les décideurs politiques.

L'article de Libération met également en lumière les pratiques douteuses des entreprises de cimenterie, notamment Dangoté et Sococim, épinglées par le rapport de la Cour des Comptes pour leur implication dans des extractions irrégulières de substances minérales. Ces révélations jettent une lumière crue sur les pratiques peu scrupuleuses de certains acteurs économiques, soulevant des préoccupations quant à la préservation des ressources naturelles du pays et à l'intégrité des institutions de contrôle.

Au-delà des aspects économiques et juridiques, ces révélations suscitent un vif débat au sein de la société sénégalaise, mettant en exergue la nécessité d'une gouvernance transparente et redevable. Les citoyens expriment leur inquiétude quant à l'impact de ces scandales sur la crédibilité des institutions et sur l'avenir économique du pays.

L'enquête de Libération met en lumière les enjeux cruciaux liés à la gouvernance et à la transparence dans la gestion des ressources nationales. Les révélations sur la cession des parts de l'État dans Sococim soulèvent des questions fondamentales sur l'intégrité des processus décisionnels et la nécessité d'une reddition de comptes accrue, dans l'intérêt supérieur du peuple sénégalais.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Kabendou : Un marché central pour booster le développement socioéconomique

"Une fleur en hiver" : Adiouza enregistre à Paris

Hajj 2024 : Départ des premiers pèlerins depuis l'aéroport de Dakar

Anniversaire de Luchy Donald : Un message de gratitude et de foi

Elon Musk en route pour le rachat de "TikTok" : Un Nouveau pari audacieux

Tensions persistantes : La saga Samuel Eto'o-Minsep se poursuit

Nicki Minaj présente ses excuses suite à son interpellation aux Pays-Bas pour une affaire de drogue

Blockout : L'appel au boycott des stars non solidaires avec les Palestiniens gagne la France

Ligue 1 : Teungueth FC champion du Sénégal

Cote Ivoire : 80% des personnes LGBT+ victimes d'Homophobie


Flux RSS

Inscription à la newsletter