Quand Samuel Eto’o est plus social que Diouf et Fadiga

Vendredi 12 Mai 2017

Samuel Eto’o, la légende du football a offert un pavillon mère-enfant à l'hôpital de Douala au Cameroun.
La cérémonie de rétrocession de ce bâtiment à l’hôpital Laquintinie a eu lieu le Lundi 8 Mai dernier en présence du ministre de la santé camerounais ainsi que des nombreux invités et fans d’Eto’o.
Ce pavillon, dont le coût est estimé à près de 700 millions de FCFA, a été gracieusement offert par l’international camerounais à l’Etat du Cameroun.
L'infrastructure a une capacité d’une quarantaine de lits et le centre des urgences et de réanimation pédiatrique sont entièrement équipés.
Ce noble geste de Samuel Eto’o permettra, selon le ministre de la Santé publique André Mama Fouda, de réduire considérablement le taux de mortalité infantile et va favoriser une prise en charge efficace de l’urgence pédiatrique.
Le donataire, qui a grandi à Douala a, pour la circonstance, reçu des mains de Fritz Ntoné Ntoné, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, une clé faisant de lui un citoyen d’honneur de la capitale économique du Cameroun.
« Je remercie mon épouse, mes enfants, mes parents, ma famille et de façon générale tous ceux qui m'ont toujours soutenus. Je remercie également ceux qui m'ont souvent critiqué, car ils ont nourri ce désir de faire toujours mieux. Je remercie l'ensemble des Camerounais pour la personne que je suis. C'est grâce à vous que nous pouvons apportez cette modeste contribution à nos petits frères, petites sœurs, enfants et de ce fait leur permettre de rêver eux aussi, tout en leur donnant le sourire», a indiqué Eto’o.
Merci Samuel.




AUTRES INFOS

Les "dérives et dérapages" de Balkis Kaouk, déléguée des Républicains au Sénégal

Deso Dogg, ancien rappeur devenu jihadiste, tué en Syrie

Léa Soukeyna Ndiaye citée dans une rocambolesque affaire…

Le président français arrive à Saint-Louis : la mairie refait toutes les routes !

Rihanna annonce un projet de 187 milliards au Sénégal

Scandale: le bois Casamançais en Gambie, un blanc revendique...



La Casamance entre chagrin et colère après les meurtres !

Le fils d’une victime raconte: «Mon papa n’avait pas le choix en se rendant dans la foret. Car il n'y a rien à Ziguinchor... »

Assassinats de 13 personnes: les obsèques ont commencé à Ziguinchor (Regardez)

Les dérapages de Pierre Atépa Goudiaby sur la tuerie de Boffa

Audio: « Atepa Goudiaby doit être arrêté et entendu sur la tuerie de Boffa »

Les gendarmes "racketeurs" ont été sanctionnés

Les graves accusations du MFDC sur le Gouverneur, la gendarmerie et le procureur de Ziguinchor