Menu

Procès en Appel : René Capain Bassène et Omar Ampoie Bodian clament leur innocence en attendant...

Jeudi 11 Juillet 2024

Le journaliste René Capain Bassène et l'ex-agent de La Poste Omar Ampoie Bodian, condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité le 6 avril 2022 pour association de malfaiteurs et assassinat dans l'affaire Boffa Bayotte, ont fait appel du verdict. Cependant, le parquet de Ziguinchor tarde à organiser un nouveau procès pour ces deux anciens agents de l'administration sénégalaise. Leur procès en appel est finalement prévu pour le 24 juillet prochain à Ziguinchor, où ils sont incarcérés à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC).

Exclusif.net a appris que René Capain Bassène, Omar Ampoie Bodian, Aliou Badara Sané et Abdoulaye Diédhiou sont convoqués à la barre le 24 juillet 2024, à Ziguinchor. René Capain Bassène et Omar Ampoie Bodian avaient fait appel suite à leur condamnation à perpétuité, tandis qu'Aliou Badara Sané et Abdoulaye Diédhiou, qui avaient bénéficié d’une liberté provisoire, avaient été condamnés à six mois avec sursis pour détention illégale d’arme à feu. Leur témoignage est attendu lors de ce procès en appel, qui devrait clore ce feuilleton ayant défrayé la chronique à Ziguinchor, où les détenus continuent de clamer leur innocence et où leurs familles les soutiennent.

Ces derniers mois, René Capain Bassène et Omar Ampoie Bodian ont tenté de commencer une grève de la faim pour dénoncer le déroulement de leur procès, affirmant qu'aucune preuve de leur complicité dans la tuerie n'a été présentée. Ils dénoncent également un traitement discriminatoire à la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Ziguinchor, où leurs droits seraient bafoués. Ils appellent les autorités actuelles à organiser leur procès dans les plus brefs délais et accusent les dignitaires du régime de l'Alliance pour la République (APR) d'être à l'origine de leur dossier. Les deux hommes soutiennent que l'enquête de la gendarmerie n'a pas été menée de manière sérieuse ni impartiale.

Il est important de noter que le procès d'avril 2022 s'est déroulé en l'absence du chef rebelle César Atoute Badiate, jugé par contumace et également condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Paradoxalement, ce dernier semble toujours libre et impliqué dans des négociations avec le régime de Macky Sall.
exclusif net

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 18 juillet 2024 (wolof)

Préparation aux examens : comment mémoriser facilement davantage

Almadies : Amadou Loum Diagne obtient un financement de 81 millions de dollars pour construire des hôtels de luxe

France : Aubameyang quitte l'Olympique de Marseille

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres



Flux RSS

Inscription à la newsletter