Menu

Présidentielle 2024: Abdourahmane Diouf président du parti «Awalé», dans le top 5 des candidats à l'élection de 2024 !

Jeudi 9 Février 2023

Les militants et sympathisants du parti «Awale» du Dr Abdourahmane Diouf en France étaient en conclave hier, mardi 7 février 2023, dans la ville Toulon. La mobilisation forte, ces derniers ont échangé sur le devenir de leur pays, le Sénégal et sur sa situation politique actuelle. Ils demeurent convaincus, à l’issu de leur rencontre, que leur leader Abdourahmane Diouf est dans le top 5 des candidats de l’élection présidentielle de 2024.

«Après les élections législatives de 2022, Dr El Hadj Abdourahmane Diouf a osé, il a osé l’inattendu : quitter la coalition «AAR Sénégal», prendre son destin en main et mettre le Sénégal au-dessus de tout », ont laissé entendre hier, mardi 7 février 2023, ses camarades de parti de la diaspora, à l’issu d’une rencontre qu’ils ont tenu à Toulon, en France. A en croire leur porte-parole du jour Alioune Badara Gueye, «les élections présidentielles de 2024 sont une occasion pour le peuple sénégalais et ses dirigeants de renforcer les acquis démocratiques, priorité de la nation, en élisant un président dans la transparence et le respect des principes démocraties.»


Poursuivant, «sur les candidats déclarés, certains font figurent de grands favoris : Ousmane Sonko, le futur candidat de Benno Bokk Yaakar, Khalifa Sall et Dr El Hadj Abdourahmane Diouf qui est justement le candidat qui offre, selon certains observateurs et analystes politiques, le plus de garantis dans la bataille pour la présidentielle, au regard de ses qualités d'homme d'État, son charisme naturel et son parcours politique. Intellectuel respecté, ce natif de Rufisque est aujourd’hui l’homme politique dont les sorties médiatiques sont les plus attendues et les plus scrutées. Sa prise de parole installe naturellement un contrat de confiance avec les femmes et les hommes du pays de la «Téranga».


Par ailleurs, même si ses sorties médiatiques sont attendues, Abdourahmane Diouf réserve sa priorité au terrain et parcourt le Sénégal des profondeurs afin d’expliquer aux sénégalais que son heure est bien arrivée, qu’il est l’homme de la situation », a ajouté Alioune Badara Gueye. Pour les camarades du président Abdourahmane Diouf, «stratégie bien payante car, le leader du parti «Awalé» fait son chemin en laissant sous le feu des projecteurs certains concurrents, surtout  Ousmane Sonko. Reculer pour mieux sauter, c’est ça la stratégie de Dr Abdourahmane Diouf dont le silence assombrit, à coup sûr, les railleries qui circonscrivent la scène politique sénégalaise. Sa déclaration de candidature, le 30 octobre 2022 commence à porter ses fruits. Improbable au début, la candidature d’Abdourahmane Diouf est considérée, par beaucoup de sénégalais, comme une alternative des plus crédibles. Cette percée dans l’opinion nationale et internationale est le résultat d’un travail de terrain important. Il sillonne, depuis le mois de décembre 2022, le Sénégal des profondeurs et organise des rencontres scientifiques pour relancer le débat public. Le président Abdourahmane Diouf a osé lancer une vision transe-partisan, vecteur d’une candidature présidentielle, en défendant le projet de refondation de la démocratie sénégalaise qui, dans ses grandes lignes, se départirait d’une logique de concurrence. Il a demandé une reconfiguration de la gouvernementalité sénégalaise en définissant le principe de la sénégalisation du Sénégal fondé sur une citoyenneté soucieuse du devenir de son pays avant toute chose  et d’un déplacement de l’économie sénégalaise comme affaire des entrepreneurs sénégalais et non des entreprises étrangères », ont pensé, Alioune Badara Gueye et ses camarades de parti lors de cette rencontre.


Et ce faisant, «on peut dire que ce que les uns désiraient, ce que les autres redoutaient, avec plus ou moins d’incrédulité, dans une nation, le Sénégal, réputée difficile à réformer, qu’on le déplorât ou que l’on s’en réjouît. Il l’a fait en prenant la responsabilité d’être le candidat qui va «senegaliser» le Sénégal. Il a pris la décision de porter dans l’espace politique une idée, une idéologie, une conviction et une volonté. C’est-à-dire remettre les choses à l’endroit, incarner une génération d’idées au-delà des générations d’âge. L’utilisation du concept «SÉNÉGAL D’ABORD» qui accompagne son projet de société n’est pas un slogan populiste, c’est une formule de vie, une façon de reconsidérer notre rapport à l’autre. C’est aussi un moyen de poser les piliers du programme politique de son parti Awalé (And Wattú Askan wi Liggéyel ëlek) qui entend refonder les bases de  la nation sénégalaise autour de trois axes programmatiques : l’afro-souverainisme, le patriotisme économique et les solidarités sociales », ont-ils conclu.
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Mamy Sora, "Top Modèle et Femme Authentique"

Diomaye à Tivaoune : les nouvelles images...

Diomaye chez le Khalif Général des Mourides : Les nouvelles images

Une tonne de cocaïne saisie à Kidira : l'OCRTIS hérite de l’enquête

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mardi 16 Avril 2024 (wolof)

Matar Mané, figure de la lutte contre le régime de Macky Sall, activement recherché par les...

Cap Skirring : "Les touristes payent mieux que nos parents noirs", les révélations d'une prostituée

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 15 Avril 2024 (wolof)

Bundesliga : Le Bayer Leverkusen sacré champion d’Allemagne

Le match Udinese-Roma arrêté après le malaise du défenseur ivoirien, Evan Ndicka


Flux RSS

Inscription à la newsletter