Menu



Exclusif.net



Pillages et saccages: Les cadres de BBY mettent tout sur le dos de Sonko

Mercredi 10 Mars 2021

La coordinateur des cadres de Benno Book Yaakaar, invitent aux population au respect des institutions. Les élites de la coalition présidentielle accuse Ousmane Sonko d'avoir politisé ce dossier de viol supposé . Exclusif.net vous propose l'intégralité de ce communiqué.

Partant d’une affaire privée concernant deux citoyens sénégalais, notre cher Sénégal a été le théâtre d’une situation d’extrême violence qui s’est traduite par le saccage et la destruction de biens publics et privés et la mort de plusieurs de nos compatriotes.
 
Les cadres s’inclinent devant la mémoire des personnes disparues et souhaitent un prompt rétablissement à toutes les personnes touchées. Pendant trois jours, avant que le Ministre de l’Education nationale ne décide d’isoler nos élèves, cette série de manifestations ont exposé la vie de nos enfants qui se sont retrouvés, de manière insouciante, aux côtés de bandes armées qui ont tout cassé sur leur passage.
 
Fraîchement sorti du bureau du Juge, Monsieur Ousmane Sonko, seul et unique responsable de la situation, s’est lancé, par une redondante logomachie, dans une communication de provocation avec une tenue républicaine attristante, qui a fini par indisposer tous les démocrates avertis.
 
Pire, tirant le bilan de son appel au Mortal Kombat, il a lu de sa propre main la liste des morts (paix à leurs âmes) qu’il a lui-même sur sa conscience.
 
Il pensait à travers sa stratégie de déstabilisation, désuète et dépassée, neutraliser la marche de nos Institutions de la République.
 
Celle-ci n’a point répondu à sa provocation. Enveloppée de sa fierté, La République a, majestueusement, géré cette situation d’inconforts. Une posture qui relève de son vécu et de l’expertise de nos forces de défense et de sécurité à qui nous rendons un vibrant hommage.
 
Ce qui est constant aujourd’hui et nous nous en réjouissons, c’est que la République a pu, de manière ferme, garantir le fonctionnement des Institutions. Justiciable qu’il est, Ousmane Sonko a fait le parcours qu’exige le droit commun en pareille circonstance.
 
Les cadres lancent un appel au calme et à la sérénité et invitent au respect de nos Institutions et valeurs.
 
Ils invitent l’ensemble des forces vives à œuvrer pour la paix et la cohésion car de toute évidence la République restera débout comme elle l’a toujours été.
 
A la jeunesse du pays, les cadres les exhortent à sauvegarder et à préserver le legs des anciens que nous envient bon nombre de pays. Les valeurs de paix, de dialogue dans toutes ses formes, d’ouverture et d’amour pour son prochain, ont été plus que déterminantes pour la stabilité et la cohésion de notre pays.
 
De plus, les perspectives sont très prometteuses à très court terme. C’est le moment, donc, de nous mobiliser autour de l’essentiel en se préparant par la formation et l’apprentissage aux métiers d’avenir
 
Dans pas longtemps, il est manifeste que chaque sénégalais et chaque sénégalaise pourra s’épanouir mieux dans ce pays car nous y avons tous travailler pendant plusieurs décennies.
 
Sur un autre registre, les cadres félicitent le Président de la République pour sa parfaite tenue républicaine et saluent sa grandeur à travers les bonnes dispositions prises en faveur des familles endeuillées et des blessés.
 
Les cadres l’encouragent dans la matérialisation des nouvelles mesures prises à l’endroit de la jeunesse en décidant, courageusement, d’injecter une enveloppe supplémentaire dans la lutte contre le chômage et la précarité de sous-emploi.
 
A ce titre, les cadres proposent au Gouvernement d’accentuer le déploiement rapide des mécanismes de soutien à la jeunesse dans tous les départements en collaboration étroite avec les collectivités territoriales et le système financier.  Encore une fois, nous présentons nos condoléances aux familles éplorées et demandons à la justice sénégalaise de faire toute la lumière sur ces meurtres perpétrés.
 
Nous sommes persuadés que nous sortirons encore plus forts et soudés de cette épreuve.
 
La Redaction



AUTRES INFOS

"Sur le cas d'Adji Sarr, l'Etat a mobilisé toute une armée. Mai sur mon viol, c'est le silence total", Merry Gomis

Apres décès Thione Seck : Les révélations de Ahmed Aidara (Audio)

Saccage des chaises de l'arène nationale : Le CNG annonce des sanctions

USA: Léon Bassène lance son single "Scared to Love"

Nécrologie : Le Père d'Aida Samb est décédé

Adji Sarr dépose une nouvelle plainte devant le Procureur contre...

Yeumbeul: après avoir reçu sa dose d’Astrazeneca, une dame dans un état critique

TV& RADIOS

Affrontements à l'UCAD: Un étudiant de Kékendo succombe à ses blessures

Birame Souleye Diop précise: «Sonko n'ose pas dire qu'il va encore briguer un mandat à la tête de PASTEF parce que... »

Quand Sidiki Kaba s’engageait à défendre "les homosexuels et les Lesbiennes" (video)

Gaston Mbengue tacle les Apéristes: "Ils organisent des meetings pour tromper Macky alors que Sonko a réussi..."

Vol d'armes à l'intérieur de la caserne de Diaobé: Un capitaine de la gendarmerie dément

Supposée Présence de "forces occultes" : Le colonel Diouma Sow dément et précise

Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 37 ministres et 4 secrétaires d’État



Inscription à la newsletter

Recherche