Menu

PARRAINAGE : Le Pastef mise sur 1,5 million de parrains

Jeudi 21 Septembre 2023

PARRAINAGE : Le Pastef mise sur 1,5 million de parrains
Moins de deux heures après l'inculpation de Ousmane Sonko, le 30 juillet dernier, le ministre de l'Intérieur Antoine Diome a annoncé dans un communiqué la dissolution de son parti, le Pastef, justifiant sa décision par ses appels "fréquents" à des "mouvements insurrectionnels". Le parti Pastef aujourd'hui en instance de recours, estime que la "dissolution n'a aucun impact sur l'élection présidentielle".  Tel est l'avis de Amadou Ba membre du Mouvement National des Cadres Patriotes (MONCAP) invité dans l'émission Parlons Actualités dans Midi Keng de PressAfrik TV.

"Il faut savoir qu'un parti, si on prend l'exemple de l'APR, il n'est jamais allé en élection seul mais plutôt en coalition. Le parrainage surtout qu'il n'est pas nominatif. Pastef aura sa coalition pour y participer et ça ne sera pas Yewwi Askan Wi", a soutenu M. Ba. Rappelant ainsi la durée de vie de cette coalition qui doit se limiter à la Présidentielle.

Alors que "la coalition avec laquelle Pastef ira en parrainage sera annoncée pour bientôt. Et personne n'empêchera notre parti de participer aux opérations de parrainage. Et le minimum qu'on aura sera entre un million cinq cent et deux millions de parrains", projette t-il.  

Lisez encore

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 18 juillet 2024 (wolof)

Préparation aux examens : comment mémoriser facilement davantage

Almadies : Amadou Loum Diagne obtient un financement de 81 millions de dollars pour construire des hôtels de luxe

France : Aubameyang quitte l'Olympique de Marseille

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres



Flux RSS

Inscription à la newsletter