Menu

Népal: au moins 130 morts dans un séisme de magnitude 5,6

Samedi 4 Novembre 2023

Des dizaines de maisons de briques et de terres se sont écroulées, des immeubles en béton ont été éventrés par les fortes secousses qui ont frappé cette région montagneuse de l’ouest du Népal vers minuit vendredi soir, rapporte notre correspondant régional, Sébastien Farcis.

L’épicentre du premier et plus fort séisme de 5,6 sur l’échelle de Richter se situait près de la ville de Jumla, à 300 km à vol d’oiseau de la capitale, Katmandou, non loin de la frontière avec le Tibet. Il a été mesuré à une profondeur de 18 km selon l'Institut américain d'études géologiques USGS. Une réplique plus légère, mais moins profonde, a eu lieu quelques heures après juste à côté. Les secousses ont été ressenties jusqu’à New Delhi, à environ 700 km de là.


Les forces de sécurité ont été déployées, mais ces régions himalayennes sont particulièrement isolées, et certaines routes d’accès sont bloquées par des débris, ce qui rend encore difficile l’arrivée de secours, et même l’estimation de tous les dégâts et du nombre de victimes. Le bilan des victimes continue à évoluer. « Nous disposons d'informations faisant état de dégâts humains et matériels dans deux districts à cause du séisme » où « les forces de sécurité ont été mobilisées pour les opérations de secours », a déclaré Nararyan Prasad Bhattarai, porte-parole du ministère de l'Intérieur. « L'isolement des districts rend difficile la transmission des informations », déclarait à l'AFP ce samedi matin Gopal Chandra Bhattarai, porte-parole de la police de la province de Karnali, où au moins deux districts ont été touchés par le séisme. 



Le Premier ministre Pushpa Kamal est arrivé dans la zone ce samedi matin, pour montrer son soutien. Il a exprimé « sa profonde tristesse pour les dommages humains et physiques causés par le tremblement de terre ». 

Chacun au Népal se souvient du terrible tremblement de terre qui a dévasté le pays en avril 2015. La secousse, de magnitude 7.8 avait tué quelque 9 000 personnes. Son épicentre se trouvait également dans l’ouest du pays, mais il était bien plus puissant et surtout plus proche de Katmandou, la ville la plus peuplée du Népal. Les séismes sont fréquents au Népal, qui se trouve sur une faille géologique majeure où la plaque tectonique indienne s'enfonce dans la plaque eurasienne, formant la chaîne de l'Himalaya.
Lisez encore

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Juin 2024 - 14:12 Sicap : Pourquoi le nouveau DG a lancé un audit






AUTRES INFOS

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 14 juin 2024 (wolof)

Au-delà des rôles : Rokhaya Niang alias « Madame Brouette » entre passion et principes

Équipe Nationale de Football du Mali : Éric Sékou Chelle limogé

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 13 juin 2024 (wolof)

Gaza, Palestine, c’est l’humanité assassinée ! Qu’apprenons-nous de ce génocide sur le sionisme et le capitalisme impérialiste ?

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mercredi 12 juin 2024 (wolof)

Malawi : Aucun survivant dans le vol transportant le Vice-Président et neuf passagers

Pétrole : Woodside possède 82% du projet, l'Etat du Sénégal 18%

La Presse Sénégalaise en Deuil : Décès du journaliste Mansour Dieng

Carnet blanc : Tange Tandiang s’est marié


Flux RSS

Inscription à la newsletter