Menu






Mimi Toure à Macky Sall : "Le 3e mandat est juridiquement et moralement impossible »

Lundi 26 Septembre 2022

C’est une Mimi Touré haranguée par ses souteneurs et sympathisants qui s’est déchargée sur son désormais ex-mentor, Macky Sall. Selon la députée Aminata Touré, « le troisième mandat est juridiquement et moralement impossible » pour l’actuel président de la République du Sénégal.
 
L’ancienne première ministre, Aminata Touré, s’est prononcée au cours d’une conférence de presse, cet après-midi à Dakar sur la question de la troisième candidature de Macky qu'elle juge illégale. Après avoir décrié l’attitude de Macky Sall qui, selon elle, n’a pas respecté sa parole donnée à propos de la présidence de l’Assemblée, Mme Touré a raisonné le leader de l'Apr sur la question du 3e mandat à l’origine de sa brouille avec l’apériste en chef. À l’en croire, « le référendum de 2016 proposé par le président Macky Sall a définitivement réglé la question des mandats ». « Comme l'a répété trois fois dans une vidéo célèbre le Professeur de Droit constitutionnel et actuel ministre de la Justice, Ismaëla Madior Fall : nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs », a-t-elle rappelé à Macky Sall et aux défenseurs du troisième mandat.



Toujours d’après Aminata Touré, « le président Macky Sall lui-même l’a dit à moult reprises sur toutes les chaînes de télévision du Sénégal et du monde ». Elle ajoute : « Comme président de l'Union africaine, le président Macky Sall a l’obligation de donner l’exemple à l'Afrique. Le président Macky Sall a l’obligation de respecter la Constitution à la lettre. Le président Macky Sall a l’obligation de respecter le peuple sénégalais et même les peuples africains qui souffrent trop souvent de l’instabilité politique due au seul fait que leurs dirigeants s’accrochent au pouvoir ». Mieux, l’ancien ministre de la Justice applaudit le discours du Président nigérian Buhari à l’Assemblée générale des Nations Unies de cette semaine.



Selon Mimi Touré, Buhari a eu raison de mettre en garde les chefs d’État qui manipulent leur Constitution pour rester au pouvoir créant ainsi une instabilité et la désolation dans leur pays". Mimi Touré estime aussi que Macky Sall ne doit pas salir la mémoire de l’étudiant Mamadou Diop tué en 2012 à la place de l’obélisque lors d’une manifestation contre la troisième candidature de Wade. « En 2011, je me suis engagé auprès du candidat Macky Sall pour lutter contre le troisième mandat du président Abdoulaye Wade ; ce qui nous a coûté 11 morts dont l’étudiant Mamadou Diop écrasé sous nos yeux par un char lors de la manifestation du M23 du 31 janvier 2012 », se remémore Mimi Touré. Elle s’interroge : «Comment 10 ans après, des acteurs politiques qui se sont battus contre le troisième mandat du président Abdoulaye Wade osent évoquer l’idée d’un troisième mandat du président Macky Sall ? »
 
« Ce que les Sénégalais n’avaient pas accepté il y a dix ans, comment peut-on imaginer une seule seconde qu’ils l’accepteraient en 2024 ? »
 
Par rapport à ses détracteurs du Palais réunis autour, selon elle, autour d’un Comité spécial d’insultes et d’invectives), Mimi Touré les prévient en ces mots fermes : « Rien ne saurait nous intimider ou nous faire reculer et les Sénégalais apprécieront ». « Dès ce soir, le C2I  (Comité spécial d’insultes et d’invectives) mis en place par de soi-disant faucons du Palais va se déchaîner, mais peine perdue », a mis en garde la désormais députée de Benno.
 
«Dans exactement 15 mois, le président Macky Sall quittera le pouvoir, j’espère que ça sera dans la paix et la sérénité, car il ne sera pas acceptable que les vies soient perdues, des personnes blessées ou des biens endommagés dans une tentative de troisième mandat juridiquement et moralement impossible », a-t-elle martelé. Mme Aminata Touré qui a annoncé une tournée nationale pour aller à la rencontre des Sénégalais et des chefs religieux du pays déclare sa participation à la prochaine élection présidentielle du 2024.
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Coupe du monde 2022: l'Argentine se qualifie, France-Pologne en huitièmes

MONDIAL 2022 : Le Qatar reconnaît la mort de 414 personnes dans des accidents du travail

Coupe du monde 2022: un Iranien tué en célébrant la défaite de son pays

Coupe du Monde 2022 : l'Australie bat le Danemark (1-0)

Le PSG serait prêt à vendre Kylian Mbappé....

Coupe du monde 2022 : La FIFA ouvre une procédure disciplinaire contre le Sénégal (communiqué)

Aliou Cissé : "C'est une victoire du collectif"

Coupe Monde : L'Angleterre écrase le Pays de Galles et affrontera le Sénégal en 8e

André Onana balanc : «je n'ai pas été autorisé à être sur le terrain»

Coompo - Sénégal : E. Mendy – Sabaly, Koulibaly, Ab. Diallo, Jakobs – P. Gueye, G. Gueye, P. Ciss – Ndiaye, Dia, Sarr.


Flux RSS

Inscription à la newsletter