Me Assane Diomba Ndiaye sur l'arrêté du préfet: «Il constitue une rébellion et une négation inacceptable... »

Vendredi 14 Juin 2019

Me Assane Dioma Ndiaye, dénonce la décision du préfet de Dakar, d'interdire un ressemblent de l'opposition prévu ce vendredi  pour dénoncer la gestion du pétrole.


"L'arrêté du Préfet de Dakar portant interdiction de la manifestation projetée ce Vendredi 14 Juin par des Citoyens Sénégalais et diverses organisations constitue une rébellion et une négation inacceptable de l'autorité de la chose jugée", dénonce Me Ndiaye.

L'avocat rappel qu'à travers 3 décisions en notre possession dont celle du 2 Mai 2019 , la Cour Suprême a annulé des arrêtés du dit Préfet de Dakar pour violation de la Constitution et de libertés fondamentales consacrées et garanties. "Ce faisant l Administration Sénégalaise s inscrit dans une perspective sans précédent de fragilisation de l institution Judiciaire en revendiquant sa soustraction a la soumission au Droit et une  inopposabilité  a elle des décisions rendues par les juridictions Sénégalaises et supranationales en particulier la plus haute Juridiction du Sénégal."

"Par l'arrêté incriminé le Préfet de Dakar comme a l'accoutumée se borne a invoquer des risques de troubles a l ordre public et des éléments de faits sans cependant les spécifier encore moins les caractériser. Qu' il ne spécifie pas non plus en quoi l Administration ne disposerait pas de moyens adéquats et suffisants de nature a faire face a ces hypothétiques risques de troubles à l'ordre public tout en garantissant des libertés fondamentales garanties", a conclu, Me Assane Diomba Ndiaye.

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE







Permanence APR, PA: La bagarre entre gros bras se termine à coups de couteau (Regardez)

Cheikh Mbacké Gadiaga sur la mort des détenus: «Le ministre et son équipe ont menti... C'est eux qui ont tué les enfants »

Vidéo: En Guinée Bissau, les femmes sont toutes naturelles, elles n'aiment pas le "Khessal"

Le DG de l'Apix, Mountaga Sy dément Ousmane Sonko sur les montants (REGARDEZ)

'La Turquie est le premier fournisseur de matériels de répressions à Macky Sall' (REGARDEZ)




Recherche